INFORMATION EUROPE 1 - Jawad Bendaoud en garde à vue pour outrage et rébellion

  • A
  • A
Partagez sur :

Le "logeur de Daech" a été interpellé après avoir insulté des forces de l'ordre en filmant la scène avec son portable. Il avait sur lui quelques grammes de cannabis. 

Jawad Bendaoud a été interpellé à Saint-Denis après avoir insulté des policiers en filmant la scène avec son téléphone, selon les informations recueillies par Europe 1. Il a été placé en garde à vue mercredi en fin de journée pour "outrages", "usage et détention de stupéfiants". Lors de son interpellation, il aurait encouragé les jeunes présents à proximité à le libérer. Jawad Bendaoud avait sur lui quelques grammes de cannabis.

Son avocat indique vouloir déposer plainte pour "violation du secret de l'instruction". "Furieux", son avocat, Xavier Nogueras, s'est refusé à confirmer la garde à vue et a indiqué vouloir déposer plainte pour "violation du secret de l'enquête". 

Placement en psychiatrie en juin dernier. En juin dernier, Jawad Bendaoud avait été hospitalisé en psychiatrie après une crise de démence survenue chez ses parents à Saint-Denis. C'est sa famille qui aurait appelé la police et l'aurait fait interner d'office. Le "logeur de Daech" est rapidement sorti de l'hôpital et a été ramené au domicile familial en début de soirée par son père.

Jawad Bendaoud a été relaxé en février du chef de "recel de malfaiteurs terroristes" par le tribunal correctionnel de Paris. Il sera rejugé à partir du 21 novembre suite à un appel du parquet. En avril, cet homme de 31 ans, habitué des tribunaux et des coups d'éclat médiatiques, a été condamné à six mois de sursis pour des menaces sur son ex-compagne.