INFO E1 - Braquage sur l'A1 : 5 millions d'euros de bijoux dérobés

  • A
  • A
INFO E1 - Braquage sur l'A1 : 5 millions d'euros de bijoux dérobés
(Photo d'illustration)@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

La victime, une Allemande collectionneuse de bijoux, venait d’atterrir à Roissy. Le casse s'est produit sur l'autoroute en direction de Paris, au niveau de Saint-Denis.

Des braqueurs chanceux ou un casse prémédité ? Une voyageuse allemande, tout juste arrivée de l'aéroport de Roissy, a été victime, mercredi en fin de journée, d'un spectaculaire vol à la portière sur l'autoroute A1, selon les informations recueillies par Europe 1.

Une bague à 1.7 million d'Euros. Les faits se sont produits dans le sens Roissy-Paris, au niveau de Saint-Denis, bien avant le tunnel du Landy, réputé pour ses vols à la portière. Mais c'est bien cette méthode qui a été utilisée par les voleurs. Vers 17h30, le taxi de la victime se retrouve coincé dans les embouteillages. Trois malfaiteurs en profitent alors pour briser la vitre arrière du véhicule et dérober un sac de la voyageuse. Or, ce bagage était rempli d'une dizaine de bijoux de haute valeur. Le montant du préjudice a été évalué mercredi soir à 5 millions d'euros, selon nos informations. Deux bracelets, des boucles d'oreilles, trois montres numérotées et une bague qui vaudrait, à elle seule, la coquette somme de 1.7 millions d'euros.

Cette riche Allemande, venue à Paris pour visiter des expositions d'art moderne, a expliqué aux enquêteurs être collectionneuse. Selon ses déclarations, les bijoux dérobés étaient destinés à être prêtés au Musée d'art moderne de la ville de Paris. Parmi ces pièces figurent notamment des bijoux Cartier et des Chanel que la quinquagénaire venait d'acquérir. Des bijoux connus et répertoriés, qui ne seront pas faciles à revendre pour les malfaiteurs.

Braquage de haut vol ou heureux larcin ? Le montant du préjudice de ce vol à la portière est sans commune mesure avec les butins habituels. Les malfaiteurs avaient-ils été mis au parfum sur le précieux contenus des valises de l'Allemande ? Ou ont-il eu, au contraire, la main particulièrement heureuse ? C'est ce que les enquêteurs de la Brigade de répression du banditisme (BRB), saisie des investigations, vont désormais tenter de découvrir.

Mais certains indices donnent déjà une petite idée. S'ils avaient suivi le taxi depuis l'aéroport, les voleurs se seraient certainement enfuis à moto. Or, ils ont pris la fuite à pied, en grimpant le talus qui borde l'autoroute, vers la cité voisine. En réalité, ils ont sans doute repéré ce taxi en raison de la physionomie de sa passagère, d'origine chinoise. Les touristes asiatiques arrivant à Paris ont en effet la réputation de voyager avec beaucoup d'argent liquide et des bijoux. Et c'était bien le cas dans cette affaire.