Paris : au moins cinq nouveaux survols de drones signalés

  • A
  • A
Paris : au moins cinq nouveaux survols de drones signalés
@ AFP
Partagez sur :

Deux ou trois appareils ont été aperçus dans la soirée et la nuit de mardi à mercredi dans le secteur de la Place de la Concorde.

De nouveaux drones ont survolé la capitale dans la nuit de mardi à mercredi. Selon les informations d'Europe 1, au moins cinq survols ont été signalés aux autorités, en fin de soirée et en début de nuit, du nord au sud parisien.

Cinq survols du nord au sud. Selon nos informations, le premier survol a été repéré de 23h30 à 00h30, dans le nord de Paris entre la gare de l’Est et la porte de Saint-Ouen, dans les 10e et 18e arrondissements parisiens. Le second a été aperçu sur les coups de 23h50, au niveau de la station de métro Poissonnière, de l'Opéra Garnier et de la place de la bourse, entre les 9e et 2e arrondissements.

C'est ensuite beaucoup plus au sud, peu avant une heure du matin que se produit le troisième, de l'Assemblée nationale à la Tour Eiffel, dans le 7e. Une petite heure plus tard, un drone est cette fois vu survolant le pont Charles de Gaulles, dans le sud-est parisien. Un dernier vol est constaté dans le 14e arrondissement, sur les coups de deux heures du matin, vers la Tour Montparnasse.

Les drones ont été filmés. D'autre part, des passants ainsi que des policiers ont pu très furtivement cette fois filmer les aéronefs. Ces images, dont on ne sait pas encore si elles seront exploitables, vont être transmises aux enquêteurs de la gendarmerie des transports aériens (GTA), où une cellule de dix hommes a été mise en place après les survols de la nuit de lundi à mardi.

Des survols déjà effectués la nuit précédente. En effet cette nuit-là, des drones avaient déjà été aperçus à Paris, au dessus de l'ambassade américaine, de la place de la Concorde et au premier étage de la tour Eiffel. Mais ce n'était pas une première, puisque dans la nuit du 19 au 20 janvier dernier, un drone avait survolé l'Elysée "pendant quelques secondes". Le parquet de Paris avait alors ouvert une enquête pour "conduite d'un aéronef non conforme avec les règles de sécurité" et les investigations confiées à la section de recherche de la gendarmerie des transports aériens.

Beaucoup de vidéos de vol en ligne. Laurent Khong, journaliste spécialiste de la question et cofondateur du site helicomicro.com, n’est aucunement étonné de ces survols. "Il y a des dizaines de vidéos de nuit de survols de paris qui pullulent sur les réseaux spécialisés, du Sacré-Cœur, des Champs-Elysées, de la Défense ect. Tous les monuments de Paris ont déjà été survolés plusieurs fois", raconte le journaliste spécialisé. Et en effet, une simple recherche superficielle sur YouTube permet de trouver de telles vidéos.

Une enquête délicate. Pour l'heure, le mystère reste entier quant à l'identité des pilotes ainsi que leur but. On ignore de même si les deux survols de la nuit de mardi à mercredi sont l’œuvre des mêmes individus ou de plaisantins. Les recherches ne sont pas aisées car ces appareils se pilotent à plusieurs centaines de mètres de distance. Et le nombre d'aéronefs en vol n'est pas non plus évident à déterminer. "Ils sont équipés de petites lumières, ne serait-ce que pour les repérer. Elles sont rouges et vertes et clignotent en fonction de l’état de charge de la batterie", explique Laurent Khong. "Si cela se trouve, c’est la même personne qui a utilisé le même appareil avec la même batterie, à des moments différents. Simplement, l’appareil aurait clignoté de manière différente à chaque fois et cela s’arrête là", poursuit le spécialiste.

D'autant plus que l'enquête s'apparente parfois à un vrai casse-tête pour les gendarmes des transports aériens. Ils doivent en effet recouper les signalements et les témoignages, dont certains, pourtant pleins de bonne foi, sont erronés. L'acuité visuelle, notamment, peut parfois faire défaut. Comme dans le cas de cet homme qui pensait avoir vu un aéronef dans la nuit de mardi à mercredi. En réalité, l'objet n'était qu'une antenne lumineuse.

>> VIDEO - Drones : que risque-t-on si on enfreint la loi ?



VIDEO - Drones : que risque-t-on si on enfreint...par Europe1fr


>> LIRE AUSSI - Paris sous les drones : ce qui s'est vraiment passé

>> LIRE AUSSI - Drones : ce que permet la loi

>> VIDÉO - Drones : quelles sanctions si j'enfreins la loi ?