Refait à neuf, l’Hyper Cacher rouvrira dimanche

  • A
  • A
Refait à neuf, l’Hyper Cacher rouvrira dimanche
@ EUROPE 1/Sébastien Guyot
72 partages

INFO E1 - L’épicerie casher de la Porte de Vincennes, théâtre de la prise d’otages sanglante d’Amédy Coulibaly en janvier dernier, a été entièrement refaite à neuf.

Malgré l’horreur, malgré le deuil et la douleur encore vive, la vie continue. C’est ainsi que l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes va rouvrir ses portes dimanche matin, selon les informations d'Europe 1. Dans ces locaux, le 9 janvier dernier, Amedy Coulibaly tuait quatre personnes à l'intérieur du supermarché. Deux mois après ce drame, tout a été refait à neuf pour effacer les stigmates de la prise d'otages. Europe 1 a pu se rendre sur place où les préparatifs vont bon train afin que tout soit prêt pour dimanche.

Une nouvelle devanture, pas d’enseigne Hyper Cacher. Porte de Vincennes, les camions viennent tout juste de livrer les derniers produits. Derrière les barrières de sécurités toujours présentes, les fleurs et les hommages aux victimes, l’ancienne devanture noire a été repeinte en un blanc immaculé. Mais il n’y a plus d’inscription Hyper Cacher pour identifier le magasin, pas pour le moment en tout cas. A l’intérieur, tout a été repensé.

Le magasin a été entièrement repensé, l’équipe renouvelée.  David travaille juste à coté et il a pu entrer dans le magasin avant son ouverture au grand public. "Tout a changé à l’intérieur, les couleurs, les sols, les murs, les meubles, qui sont d’une couleur fushia", décrit-il au micro d’Europe 1. "On verra bien ce que cela va donner mais l’équipe a changé elle aussi. Ce ne sont que des nouveaux", précise le riverain.

Il faut dire que les anciens salariés sont encore sous le choc. La plupart d’entre eux sont aujourd’hui en arrêt maladie et ont du mal à se reconstruire. Aucun ne reviendra travailler ici, pas même Lassana Bathily, le Malien et héros de la prise d’otages sanglante, naturalisé Français depuis.

"On ne va pas s’arrêter de vivre". Ce sont donc une dizaine de salariés qui ont été recrutés spécialement pour l’occasion. Elsa, 19 ans, et sa copine de 20 ans, ont le sourire aux lèvres. Elles sont ravies de pouvoir participer au renouveau de l’Hyper Cacher.  "Je me sens bien, je n’ai pas du tout peur. On va aider, on va être caissière", explique la jeune femme. "On ne va pas s’arrêter de vivre. Bien sur que l’on a de la peine. Mais on a déjà vécu ça et tout le monde continu à vivre quand même", confie sa comparse.

En milieu de semaine, une cérémonie religieuse a été organisée dans le magasin, avec plusieurs anciens salariés, dans la plus grande discrétion, afin d’inaugurer, en petit comité, le nouveau magasin.

>> Hyper Cacher : ce que Coulibaly a filmé pendant la prise d'otages

>> Hyper Cacher : les angoisses "après-Charlie" d'un policie

>> Hyper Cacher : il a vu "la mort dans le regard" de Coulibaly

>> La "fierté" de Lassana Bathily, "héros de l'Hyper Cacher"

>> Lassana Bathily, héros de la prise d'otages de l'Hyper Cacher de Vincennes

>> Suspension d'une gendarme, compagne d'un proche d'Amedy Coulibaly