Indre-et-Loire : il invente des violences fictives pour rejoindre son meilleur ami en prison

  • A
  • A
Indre-et-Loire : il invente des violences fictives pour rejoindre son meilleur ami en prison
Un homme a appelé les gendarmes en menaçant de battre sa femme, quand tout d'un coup, une voix émerge derrière lui.@ GUILLAUME SOUVANT / POOL / AFP
Partagez sur :

Mercredi, l'homme a appelé la gendarmerie en prétendant vouloir frapper sa femme, seule solution pour qu'il soit arrêté... et rejoindre son meilleur ami derrière les barreaux. 

C'est une scène cocasse à laquelle les gendarmes d'Indre-et-Loire ont été confrontés mercredi. Un homme, habitant un village près d'Amboise, a composé le 17 en menaçant de battre sa femme. Il annonce aux gendarmes que le seul moyen pour l'en empêcher est d'être arrêté, raconte France Bleu Touraine. Au bout du fil, l'opérateur tente de le calmer.

Réprimandé par les gendarmes. Tout d'un coup, une autre voix émerge. L'épouse de l'homme qui a saisi le combiné du téléphone, explique, sur un ton très énervé, qu'elle n'est pas menacée. Et que si son mari s'en prend à elle, elle est en mesure de répliquer. Elle précise que son époux souhaite en réalité être enfermé à la maison d'arrêt de Tours pour rejoindre son meilleur ami, qui y est incarcéré. L'homme admet alors avoir appelé les gendarmes pour cette unique raison. Les gendarmes, qui ne se sont pas déplacés, ont raccroché, mais ont toutefois mis en garde l'homme contre les peines encoures contre les appels fantaisistes aux services de secours.