Incendie mortel à Paris : une marche d'hommage

  • A
  • A
Incendie mortel à Paris : une marche d'hommage
PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Des centaines de personnes se sont réunies vendredi pour rendre hommage aux victimes de l'incendie qui avait fait huit morts mercredi à Paris.

Familles, proches, voisins, enseignants : plusieurs centaines de personnes ont défilé vendredi après-midi dans le 18e arrondissement en hommage aux victimes de l'incendie de mercredi, qui a fait huit morts et quatre blessés rue Myrha, le plus meurtrier depuis 2005 à Paris. L'incendie a causé la mort d'un homme de 63 ans, d'une femme de 44 ans, et de deux enfants de 8 et 14 ans, semble-t-il membres d'une même famille, qui occupaient un logement au cinquième étage, selon une source proche de l'enquête. Quatre autres personnes ont perdu la vie - l'une trouvée morte dans un autre logement du même étage, une autre dans la cage d'escalier et deux personnes qui se sont défenestrées.

"C'est toujours les classes populaires qui dégustent". Parvenus devant le numéro 4 de la rue Myrha, les proches des victimes ont déposé des fleurs sur le pas de la porte. Sur la façade, noircie, des petits mots ont été scotchés: "RIP", "On t'aime Tigui". Puis la foule a respecté une minute de silence tandis que d'autres récitaient des prières, paumes ouvertes vers le ciel. "C'est toujours les classes populaires qui dégustent dans les incendies", a affirmé Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de l'association Droit au Logement (DAL), il y"avait des jeunes, des familles, des migrants dans cet immeuble". Vendredi, l'homme de 36 ans suspecté d'être impliqué dans l'incendie, a été placé de nouveau en garde à vue, après avoir été transféré jeudi à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris. L'homme avait été interpellé à proximité avec sur lui une bougie et un briquet.