Incendie à la mairie de Villejuif, la piste criminelle privilégiée

  • A
  • A
Incendie à la mairie de Villejuif, la piste criminelle privilégiée
@ AFP
Partagez sur :

"Aucun lien" n'est établi entre les attentats de Paris et cet incendie probablement d'origine criminelle. 

Un incendie probablement d'origine criminelle a ravagé dans la nuit de samedi à dimanche le hall d'entrée de la mairie de Villejuif (Val-de-Marne), a-t-on appris dimanche de source judiciaire, confirmant une information du parisien.fr.Aucun lien avec les attentats parisiens. "C'est, a priori, un acte plutôt volontaire", a souligné cette source, qui lie l'événement à "un contexte où il y a eu pas mal de dégradations et d'exactions cette année contre des objets de la mairie, des élus". "Aucun lien" n'est établi entre cet incendie et les attentats de Paris, a affirmé cette source. "Il n'y a aucun lien avec les événements qu'on vit depuis vendredi", a insisté le maire LR de la ville Franck Le Bohellec, qui se base sur "des échanges" qu'il a eu "avec différentes instances".Villejuif deux fois cibles des djihadistes. Le hall d'entrée "est détruit" et les fumées qui se sont infiltrées dans le bâtiment le rendent pour l'instant inutilisable, a-t-il précisé. Depuis le début de l'année, la commune de Villejuif a été ciblée à deux reprises par des djihadistes. Le 8 janvier au soir, une voiture piégée explosait dans une rue de la ville, un acte qui pourrait être l'oeuvre d'Amedy Coulibaly, à la veille de la prise d'otage de l'Hyper Cacher. Le 19 avril, Sid Ahmed Ghlam, étudiant algérien en informatique, était arrêté à Paris, soupçonné d'avoir tué une femme et préparé un attentat imminent contre une église de la ville.

>> La nuit du 13 novembre sur twitter :