Il sous-louait sa maison de fonction dans la prison sur Le Bon Coin

  • A
  • A
Il sous-louait sa maison de fonction dans la prison sur Le Bon Coin
La prison d'Arles, dans les Bouches-du-Rhône.@ MaxPPP
Partagez sur :

L'adjoint au chef de la maison centrale avait publié une annonce pour sous-louer sa maison à Arles. Problème, elle est située dans l'enceinte de la prison, réservée aux détenus condamnés à de longues peines, comme Yvan Colonna.

L'annonce, qui se voulait discrète, a finalement été révélée mardi matin dans les colonnes de Vaucluse Matin. L'adjoint au chef de la maison centrale d'Arles, dans les Bouches du Rhône, louait sa maison sur le site Internet "Le Bon Coin". Problème, la résidence de l'officier était située à l'ombre des miradors, dans l'enceinte de la prison d'Arles.

Une prison très sécurisée. Son prix  : 75 euros la nuit, dégressif à 450 euros la semaine. Une sous-location insolite, dans l'un des lieux les plus sécurisés de France. La prison, ouverte en 1991, renferme 150 cellules, réservées aux détenues condamnés à des peines de longue durée, tel qu'Yvan Colonna, rappelle le quotidien. Les locataires se voyaient remettre un badge et le numéro du digicode pour accéder à la villa de fonction.

De son côté, l'officier avait aménagé le garage attenant pour y vivre avec femme et enfants. Il prétextait auprès de ses collègues et voisins qu'il hébergeait des membres de sa famille, de passage à Arles. L'affaire a été révélée après que des locataires peu vigilants se sont trompés de maison, et sont entrés dans celle d'un autre officier.

Dénoncé par un corbeau. Est-ce lui qui a vendu la mèche ? Impossible de le savoir : cet adjoint en chef de la détention a été dénoncé par un corbeau, qui avait imprimé l'annonce et l'avait fait parvenir à tout le personnel pénitentiaire. Contactés par Europe1, les syndicats pénitentiaires restaient discrets mardi matin, estimant tout de même que la prison d'Arles n'avait pas besoin d'une pub pareille.