Hauts-de-Seine : la stèle d’Ilan Halimi à nouveau profanée

  • A
  • A
Hauts-de-Seine : la stèle d’Ilan Halimi à nouveau profanée
La stèle avait déjà été vandalisée en 2015.
Partagez sur :

Le jeune homme avait été enlevé en 2006 par "le gang des barbares" et torturé à mort. La plaque commémorative installée à Bagneux en son hommage en 2011 a été recouverte d'inscriptions antisémites dans la nuit de mardi à mercredi.

La stèle en hommage à Ilan Halimi, installée en 2011, dans le parc Richelieu de la ville de Bagneux, dans les Hauts-des-Seine, a été dégradée dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, provoquant la colère de la maire de la ville et d'habitants, révèle Le Parisien. C'est dans cette ville que le jeune homme, de confession juive, avait été enlevé, séquestré dans une cave et torturé à mort par "le gang des barbares" en 2006. 

"Inscriptions antisémites". Ce sont des riverains qui ont constaté les "inscriptions antisémites", "insultes" et "obscénités" au matin de la Toussaint et ont prévu l'édile de la ville, marie-Hélène Amiable, qui a elle-même prévenu la police. Mercredi en début d'après-midi, la plaque avait été enlevée par les autorités pour "faire des analyses complémentaires", a indiqué la maire de la ville. Une enquête a été ouverte pour "dégradation volontaire". La plaque avait déjà été vandalisée en mai 2015 et remplacée. Les coupables n'avaient pas été retrouvés.

"Bien sûr qu'il y aura une nouvelle stèle", a assuré mercredi Marie-Hélène Amiable. "Ce genre d'actes, c'est une insulte à ce jeune et à toutes celles et ceux qui luttent contre l'antisémitisme et le racisme". Dans un communiqué publié sur le site de la mairie, elle dénonce les profanateurs, qui "s'attaquent à ce qui fonde notre République : le vivre ensemble, la fraternité, la tolérance".

Un chef et un appât. Le gang des barbares, dirigé par Youssouf Fofana, avait enlevé le garçon en janvier 2006, en utilisant une jeune femme comme appât. Il avait été séquestré dans le but d'obtenir une rançon et avait été retrouvé agonisant en février 2016. Il n'avait pas survécu à ses blessures.