Gironde : plusieurs cygnes décapités dérivent sur le bassin d'Arcachon

  • A
  • A
Gironde : plusieurs cygnes décapités dérivent sur le bassin d'Arcachon
Image d'illustration.@ CHRISTOF STACHE / AFP
Partagez sur :

La LPO, pour qui "on ne peut pas laisser passer une telle agression contre des oiseaux protégés", va porter plainte.

Plusieurs cygnes décapités ont été retrouvés depuis lundi 9 août, flottant à la dérive sur le littoral du bassin d'Arcachon en Gironde, une découverte qui a suscité sur les réseaux sociaux l'indignation des riverains et de plusieurs associations, dont la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO).

"Décapités à la base du cou". Clément Viala, moniteur de voile dans un club nautique d'Andernos, encadrait un cours lundi matin peu après 10 heures, lorsqu'il a aperçu "les cadavres de trois cygnes décapités", a-t-il raconté jeudi soir. "Les trois cygnes dérivaient sur l'eau sans doute en provenance du domaine de Saint-Brice, une zone protégée qui est le sanctuaire chaque été de plusieurs centaines de cygnes migrateurs", selon ce natif du Bassin. "Je me suis dit que ce n'était pas normal. Un cygne décapité accidentellement par une hélice de bateau, on le voit, c'est déjà arrivé. Mais trois cygnes décapités à la base du cou, c'est clairement un geste humain bien évidemment", a estimé ce témoin.

"Les enfants et les moniteurs du club (nautique) ont été extrêmement choqués, d'autant qu'il y aurait eu huit autres cygnes décapités, repérés à Claouey (une autre commune du Bassin), qui eux aussi, compte tenu des vents à ce moment-là, avaient dû dériver du domaine de Saint-Brice", a déclaré le moniteur de voile.

La LPO va porter plainte. La gendarmerie d'Arcachon, qui n'a reçu aucune plainte, n'a pas été en mesure de confirmer cette découverte macabre. Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO, a indiqué que l'association qu'il préside allait intenter une action en justice. "Il est bien évident que l'on ne peut pas laisser passer une telle agression contre des oiseaux protégés qui par ailleurs ont subi des souffrances intolérables", a-t-il lancé.