Germanwings : des équipages choqués, des vols supprimés

  • A
  • A
Germanwings : des équipages choqués, des vols supprimés
@ PATRIK STOLLARZ / AFP
Partagez sur :

CRASH - Après le crash de l'A320 en France mardi qui n'a fait aucun survivant, des vols de la compagnie Germanwings ont été annulés.

Des appareils de Germanwings ont repris la route du ciel mercredi au lendemain du crash dans les Alpes françaises qui n'a fait aucun survivant. Un vol  a cependant été annulé et mardi, des équipages ont refusé d'assurer plusieurs vols de cette compagnie low-cost. D'autant que la presse allemande a révélé que l'appareil qui s'est écrasé avait subi une réparation lundi.

Un vol vers Barcelone annulé. Le vol annulé mercredi matin devait se rendre à Barcelone, selon un communiqué de l'aéroport de Dusseldorf. D'après la Lufthansa, " les "pilotes ne se sentent pas en situation d'assurer un vol". "Certains équipages, en raison de la peine et de l'émotion, ne se sont pas prêts aujourd'hui" à assurer leurs vols, a aussi souligné l'entreprise. Elle affirme également "éprouver de la compréhension car ces collaborateurs ont perdu pour certains de très bons amis au sein de l'équipage" de l'avion accidenté.

Germanwings a cependant précisé qu'en dehors de cette annulation, elle assurerait "son programme normal de vols". L'Airbus 319 assurant la liaison Barcelone-Dusseldorf mercredi matin a d'ailleurs eu lieu, seul son numéro a été changé (4U9441 au lieu de 4U9525). Cinq autres vols de Germanwings sont prévus mercredi au départ de Barcelone. Lufthansa a précisé, de son côté, que ses propres avions naviguaient comme prévu. 

"Droit de retrait" pour raisons personnelles. Mardi après-midi, ce sont 30 vols de Germanwings, au départ de Düsseldorf et en direction de capitales européennes, qui ont été annulés.



Les passagers sur place n'ont sur le moment pas reçu d'informations. Au bout de plusieurs heures, la compagnie a finit par révéler que des équipages avaient exercé leur droit de retrait en invoquant des raisons personnelles. À l'aéroport de Dusseldorf, l'émotion était forte et des équipages étaient en larmes, selon des témoins. Mercredi matin, une minute de silence a d'ailleurs été observée par tous les collaborateurs de la compagnie.

Un mur de condoléances à l'aéroport de Düsseldorf : 

Germanwings Dusseldorf mur du souvenir 1280x640

© Europe 1

Interrogé par la chaîne ARD, un porte-parole du syndicat de pilotes Cockpit, a expliqué que certains personnels avaient "des collègues et des amis qui ont trouvé la mort". "C'est un poids émotionnel si lourd qu'il est mieux de ne pas monter dans la cabine de pilotage", a-t-il ajouté.

Inquiétude sur la sécurité ? Mais la presse allemande se fait cependant l'écho de l'inquiétude des employés de Germanwings au sujet de la sécurité de l'appareil. La compagnie a en effet finit par reconnaître mardi que l'avion qui s'est écrasé dans les Alpes françaises a bien eu un problème technique lundi. L'A320 a en effet été immobilisé sur le tarmac de l'aéroport de Düsseldorf pour réparer une trappe défectueuse. Plus précisément, le volet qui permet au train d'atterrissage de sortir et de se replier était défectueux. Le vol aller en direction de Barcelone mardi matin s'était ensuite déroulé sans incident. 

>> LIRE AUSSI - Crash de Germanwings : en Allemagne, une émotion palpable 

>> LIRE AUSSI - Crash de l'A320: quel était l'état de l'avion ?

>> LIRE AUSSI - Germanwings: une compagnie low-cost réputée sérieuse

>> EN IMAGES - Crash de Germanwings : les images des débris de l'A320

>> VIDÉO - Le zoom éco : les conséquences économiques du crash de l'A320