Enfant renversé à Paris : que s'est-il passé ?

  • A
  • A
Enfant renversé à Paris : que s'est-il passé ?
Photo d'illustration@ AFP
Partagez sur :

Un garçon de cinq ans a trouvé la mort, mardi après-midi, après avoir été fauché par une camionnette, dans le XI ème arrondissement de Paris. Les circonstances du drame restent floues. 

Mardi, en début d’après-midi, un garçon de cinq ans est décédé après avoir été percuté par un véhicule à une dizaine de mètres d'un passage piétons, boulevard Ménilmontant, dans le XIème arrondissement de Paris. Le garçonnet, de nationalité roumaine, a succombé à ses blessures sur place, malgré une intervention rapide des pompiers.

Embrouillamini. Les circonstances de ce tragique accident de la circulation demeurent confuses. D'après Libération, le garçon aurait été renversé alors qu’il tentait, avec ses parents, de fuir une intervention de police visant à disperser des vendeurs à la sauvette. Mais cette version a été démentie par la préfecture de police de Paris.

Si le père de l’enfant était bien en train de vendre des vêtements à la sauvette, d’après nos informations, la préfecture de police a indiqué qu’aucune "opération d'éviction n’était en cours". Son père avait bien été contrôlé quelques minutes auparavant par des policiers, mais "ce contrôle s'était déroulé sans problème". De leur côté, le père et la sœur de la victime, entendus par les enquêteurs, ont expliqué que l'enfant "ne tentait pas d'échapper à un contrôle de police", mais "a traversé pour aller chercher un soda", a rapporté une source judiciaire. 

Il rejoignait sa mère, sur le trottoir d’en face. D’après les premiers éléments de l’enquête, il est donc environ 14h15 lorsque le drame se joue. Le petit garçon traverse à quelques mètres du passage clouté pour rejoindre sa tante et sa mère, en train d’acheter à boire de l’autre côté du boulevard Ménilmontant. Ces dernière lui font signe de les rejoindre. Et c'est au moment où le petit garçon traverse à son tour qu'il est heurté par une camionnette, a expliqué une source proche de l’enquête. 

Délit de fuite. Une certitude toutefois : le conducteur du véhicule et son passager ont pris la fuite à pied, après avoir abandonné leur fourgonnette non loin du lieu où s’est joué le drame. "J'ai arrêté le camion parce que le chauffeur ne s'est rendu compte de rien du tout, rien du tout. Ce sont les gens qui criaient. Il n'a même pas senti. Il s'est sauvé par peur. Il a fermé la porte et il est parti", a raconté un témoin au micro d'Europe 1. Le véhicule n’a pas été signalé volé, a précisé une source proche du dossier. Les deux individus sont, quant à eux, activement recherchés par les services de police.

Anne Hidalgo adresse ses condoléances. Dans un communiqué, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a fait part de ses "sincères condoléances" à la famille de la victime, tout en renouvelant sa confiance aux services de police "afin que soient établies au plus vite les circonstances exactes de ce drame". C’est le service de traitement judiciaire des accidents (STJA), chargé de l’enquête, qui devra déterminer les circonstances précises de cet accident. L'enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour "homicide involontaire aggravé par un délit de fuite".