Elle veut envoyer un courrier en breton, La Poste y voit de la "propagande"

  • A
  • A
Elle veut envoyer un courrier en breton, La Poste y voit de la "propagande"
@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

La salariée d'une association de promotion du théâtre en breton n'imaginait pas que sa plaquette d'information créerait tant de remous à La Poste...

La réaction du bureau de Poste l'a d'abord surprise... Puis passablement énervée. Fin juin, la salariée d'une association de promotion du théâtre en breton se rend à La Poste de Douarnenez, dans le Finistère, afin d'y déposer 11 kilos d'enveloppes contenant une plaquette d'information. Mais elle est rappelée quelques jours plus tard par le bureau de poste qui lui notifie un "problème" avec son courrier, rapporte Ouest-France.

"Propagande". La Poste lui explique alors que le centre de traitement de l'envoi en nombre de Quimper demande une traduction de la plaquette. Et pour cause, elle est rédigée uniquement en breton. Pour la salariée de l'association, rien d'étonnant à cela, son rôle étant de faire connaître ses projets de théâtre auprès des acteurs du monde bretonnant. Une initiative qui est d'ailleurs soutenue depuis 2009 par le Conseil régional, note Ouest-France. Au téléphone, l'employé de La Poste finit même par lui dire que cette plaquette monolingue pourrait être considérée comme de la "propagande". 

Colère. Parce qu'elle doit envoyer ses courriers en urgence - avant que les écoles ne ferment leurs portes pour les vacances - elle se plie à la demande de La Poste et traduit entièrement sa plaquette. Mais elle ne décolère pas. "Comment font les partis des extrêmes pour envoyer leurs courriers aux adhérents ?", peste-t-elle dans le quotidien régional. "La 'propagande' passe-t-elle mieux quand elle est en français ?"