Cocaïne et oeuvres d'arts, "El H", baron de la drogue, est tombé

  • A
  • A
Cocaïne et oeuvres d'arts, "El H", baron de la drogue, est tombé
@ reuters
Partagez sur :

COCAÏNE - Un des barons de la drogue les plus recherchés au Mexique et aux Etats-Unis a été arrêté mercredi. 

Il est le chef d’un des principaux cartel mexicain. Enfin, était… Hector Beltran Leyva, l'un des barons de la drogue les plus recherchés au Mexique et aux Etats-Unis, a été arrêté par les forces armées mexicaines, a annoncé mercredi le ministère de la Justice. Le gouvernement mexicain offrait l'équivalent de 2,2 millions de dollars et celui des Etats-Unis 5 millions de dollars pour des informations contribuant à sa capture.

>> LIRE AUSSI - Guyane : un important trafic de drogue découvert

Dégustation interrompue de fruits de mer. Hector Beltran Leyva était attablé à un restaurant de fruits de mer, dans la localité touristique de San Miguel de Allende, lorsqu’il a été arrêté, a annoncé lors d'une conférence de presse Tomas Zeron, directeur des enquêtes criminelles du ministère de la Justice.

L’arrestation est le résultat de 11 mois d’enquête. Le baron en question, surnommé "El H", a été interpellé en compagnie d’un autre homme, sans qu’un seul coup de feu soit tiré. 

Spécialisé en cocaïne. Hector Beltran Leyva est, aux yeux des autorités mexicaines, un des principaux chefs de narcotrafiquants au Mexique. Son cartel est spécialisé dans le trafic de cocaïne depuis l’Amérique du Sud et Centrale vers les États-Unis, ainsi que l’Europe.

Âgé de 49 ans, "El H" avait succédé à son frère à la tête du cartel il y a quelques années. Arturo Beltran Leyva avait été, fin 2009, tué dans un affrontement avec la Marine militaire à Cuernavaca, à 60 kilomètres de Mexico. Auparavant, deux autres frères de "El H" ont été également arrêtés.  

armée mexicaine 1280x640 reuters

© reuters

Un homme discret. En janvier 2011, Hector Beltran avait échappé à une opération des forces de sécurité dans le quartier Del Valle de Mexico. Il y vivait dans la discrétion avec son épouse et trois de ses filles.

"El H" a toujours recherché le calme des quartiers de la classe moyenne de Mexico, à la différence de son frère Arturo, qui préférait les demeures luxueuses de la capitale ou de Cuernavaca.

Récemment, à San Miguel Allende, il se faisait passer pour une "entrepreneur aisé se consacrant à l'immobilier et à la vente d'oeuvres d'art, justifiant ainsi son niveau de vie" dans cette ville très appréciée des touristes nord-américains, a indiqué Tomas Zerón.

>> LIRE AUSSI - "El Chapo" : ennemi public numéro 1

Une chasse aux barons fructueuse. Depuis son arrivée au pouvoir en décembre 2012, le gouvernement du président Enrique Peña Nieto a obtenu la capture ou la mort de plusieurs "capos" de la drogue mexicains. 

Le plus recherché au monde, Joaquin Guzman, dit "El Chapo" ("Le Trapu"), chef du cartel de Sinaloa, a été arrêté en février 2014 par des agents américains et mexicains. 

Depuis 2007, la guerre de l’Etat mexicain contre les narcotrafiquants a fait 80.000 morts. 

>> LIRE AUSSI - Concombres et valises roses : les dessous de l'arrestation de "El Chapo"