"Dormir et se planquer", les instructions reçues par Coulibaly le jour de Charlie

  • A
  • A
"Dormir et se planquer", les instructions reçues par Coulibaly le jour de Charlie
@ OFF TV / AFP
Partagez sur :

Le jour même de l'attentat commis par les frères Kouachi, deux jours avant la tuerie de l'Hyper Cacher, le terroriste recevait un message lui indiquant la conduite à adopter. 

INFO EUROPE 1

Amedy Coulibaly, l'auteur des tueries de Montrouge et de l'Hyper Cacher de Vincennes, était bel et bien guidé dans son projet meurtrier. Le procureur de Paris avait évoqué cette possibilité en mai dernier. Aujourd'hui, selon les informations recueillies par Europe 1, les dernières expertises des ordinateurs du terroriste montrent un système de communication très sophistiqué mis en place pour échanger avec son ou ses donneurs d’ordres. Mais dans ces conversations parfois cryptées, les enquêteurs ont réussi à découvrir des mails d'instructions reçus juste avant son passage à l'acte, le jour-même de l'attentat de Charlie Hebdo, le 7 janvier.

Une douzaine de comptes mail. Selon les toutes dernières expertises des différents ordinateurs de l'auteur de la tuerie de l'Hyper Cacher, Amedy Coulibaly a utilisé des méthodes très sophistiquées pour échanger avec son ou ses donneurs d'ordres. L'homme disposait ainsi d'une douzaine d'adresses mail, dont la moitié était mutualisée avec ses interlocuteurs afin de discuter via les brouillons, sans jamais envoyer de courriel. Une façon simple et classique de passer sous les radars des services de renseignement. L'homme avait également ouvert des comptes sur des serveurs Internet basés partout dans le monde, du Danemark aux Etats-Unis en passant par les Pays-Bas et la Turquie, dans le but évident de brouiller les pistes.

"Attendre les indications pour la suite". De nombreux messages cryptés apparaissent également sur ces appareils. Des fichiers sur lesquels les enquêteurs butent encore aujourd'hui. En revanche, dans ce qui a pu être déchiffré, les ordres apparaissent clairement. Selon nos informations, le 7 janvier, jour de l'attentat de Charlie Hebdo, un mystérieux correspondant conseille à Amedy Coulibaly de "dormir et de se planquer", "d'attendre les indications pour la suite. Le lendemain, il reçoit un nouveau message, qui lui demande d'aller "au plus facile et au plus sûre".

Des courses de Noël ? Les enquêteurs ont également épluché les dépenses d'Amedy Coulibaly. Fin décembre, ce dernier achète des gants noirs et deux sacs de sport. Plus surprenant, les jours précédents les attaques, le terroriste se paye aussi … un lave-vaisselle et pour 2.000 euros de meubles en kit dans une célèbre enseigne suédoise. Sans oublier, le dernier IPhone et une PlayStation 4 : nous sommes alors juste avant Noël.