Le "cauchemar" des parents de Lucas, disparu depuis un mois

  • A
  • A
Le "cauchemar" des parents de Lucas, disparu depuis un mois
@ Capture d'écran
Partagez sur :

Cela fait un mois que le jeune Lucas a disparu, à Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard. Lundi, les opérations de ratissage ont repris.

Ce jour-là, il devait se rendre à la piscine. Mais depuis le 18 mars dernier, Lucas Tronche, n'est pas rentré chez lui. Le jeune adolescent, alors âgé de 15 ans, a disparu à Bagnols-Sur-Cèze dans le Gard. Le parquet de Nîmes a ouvert une enquête pour "séquestration et enlèvement". Mais les enquêteurs du service régional de police judiciaire (SRPJ) de Montpellier ne disposent pour l'instant d'aucune piste fiable, bien que la région ait déjà été sillonnée plusieurs fois.

Des fouilles minutieuses dans les environs. Lundi, des légionnaires, des policiers et des agents de l'office national des forêts (ONF) ont procédé de nouveau à des opérations de ratissage - qui devraient durer quelques jours - pour tenter d'écarter la piste de l'accident. "Le ratissage a débuté aux portes de la maison de la famille Tronche, avant que les différents groupes constitués explorent centimètre par centimètre le secteur, dans les vignes, les bords de la Cèze, dans les roseaux ou la garrigue", rapporte ainsi le quotidien Midi Libre.

Entre vie quotidienne et "monde parallèle". Pour les parents de Lucas, la situation s'apparente à un "cauchemar éveillé", confient-ils, "très très inquiets", à Europe 1. Ayant placardé de très nombreuses affiches de leur fils, ils souhaitent la mobilisation de tous pour tenter de le retrouver. "On a repris le travail. On partage notre temps entre la recherche, l'action et la vie de tous les jours, qui se réinstalle petit à petit même si on a l'impression de marcher un peu à côté de notre vie habituelle, d'être dans un monde parallèle", raconte Eric Tronche, le papa de Lucas.

La fugue, un scénario "rassurant"… Et après un mois sans nouvelles de leur fils - qui aurait dû fêter avec eux ses 16 ans il y a quelques jours -, les parents de Lucas envisagent toutes les situations possibles : "On passe d'un scénario à l'autre. La fugue, c'est quelque chose de rassurant parce qu'on se dit : 'Il est libre, il est bien, il est maître de lui.' C'est quelque chose qu'on espère, mais qui nous semble incroyable", confie Eric Tronche.

… Mais pas le seul envisagé. Ce père de famille qui ne baisse pas les bras souhaite faire passer un message. "Si Lucas est en fugue, il faut qu'il sache qu'on l'aime très fort, qu'il soit rassuré, qu'on peut l'écouter, le comprendre", déclare-t-il avant d'insister : "On peut tout accepter." Mais, "s'il a rencontré quelqu'un de malveillant, on demande à ce que les gens fassent attention à lui et le libèrent".

>> VOIR AUSSI - Le cri du cœur du père de Lucas, disparu depuis un mois