Saisie record de cocaïne au large de la Martinique

  • A
  • A
Saisie record de cocaïne au large de la Martinique
@ DOUANE FRANCAISE / AFP
111 partages

INFO E1 - Deux tonnes de cocaïne ont été saisies par les douanes françaises dans la nuit de jeudi à vendredi sur un voilier au large de la Martinique. Trois hommes ont été interpellés. 

C'est une saisie historique pour les douanes françaises, qui récoltent là le fruit de deux ans et demi d'enquête. Selon des informations Europe 1, dans la nuit de jeudi à vendredi, 2,2 tonnes de cocaïne ont été saisies à bord d'un voilier, à 200 kilomètres des côtes de la Martinique. L'embarcation de vingt mètres de long faisait apparemment route vers l'Europe. Trois hommes ont été interpellés, dont un Espagnol d'une cinquantaine d'années, ancien membre d'ETA. La valeur de la cargaison s'élève à 100 millions d'euros. 

C'est en 2012 que les enquêteurs des renseignements douaniers (DNRED) ont commencé à enquêter sur un possible trafic international de stupéfiants transitant par la mer des Caraïbes. En collaboration avec les services espagnols et britanniques, ils ont surveillé des embarcations suspectes mais aussi une équipe qui changeait de bateaux. 

Un bateau acheté 500.000 euros en liquide. Il y a six mois, les mailles du filet des douanes françaises se sont resserrées sur une embarcation en particulier : le "Silandra", un voilier d'une vingtaine de mètres, acheté 500.000 euros en liquide. Les nouveaux propriétaires recherchaient alors une embarcation contenant un maximum de rangements. Des soupçons renforcés par le profil des acquéreurs, parmi lesquels un Espagnol d’une cinquantaine d’années, ancien membre de l’organisation séparatiste basque ETA dans les années 1980 et reconverti dans le trafic de stupéfiants. 

Cette semaine, le bateau s’est arrêté mystérieusement en mer, au sud des Caraïbes, signe d’un possible chargement de drogue à partir d’un autre bateau. Alors qu’il remontait vers le nord, à 200 kilomètres au large de la Martinique, en direction de l’Europe, les douanes ont décidé de passer à l’action. Dans la nuit de jeudi à vendredi, deux vedettes des garde-côtes et un avion ont fondu sur le voilier, qui a tenté de prendre la fuite, en vain.

Une "quantité extrêmement importante". "Quand on monte, on voit des ballots de 25 kilos partout dans le carré, dans les coursives", rapporte au micro d'Europe 1 Erwan Guilmin de la Direction des enquêtes douanières. Ses hommes dénombrent alors "70 ballots" alors que les membres de l'équipage leur en indiquent d'autres "dans les coffres du navire". Au total : 2,25 tonnes de cocaïne pure, une "quantité extrêmement importante", selon ce responsable. À la revente, au détail, la marchandise est estimée à 100 millions d’euros. Jamais, depuis leur création en 1793, des services douaniers français n’avaient réalisé une telle saisie. Ces dernières années, il s’agit, tous services confondus, de l’une des plus grosses prises. La dernière saisie emblématique avait été réalisée par la police judiciaire, à bord d’un avion d’Air France à Roissy.

Le "Silandra" a été immédiatement ramené à Fort-de-France, avec son équipage, un ex-membre de l’ETA, mais aussi un autre Espagnol connu pour trafic de stupéfiants et un Vénézuélien. Tous vont désormais passer entre les mains des enquêteurs de l’office des stups dans le cadre d’une enquête judiciaire initiée par la juridiction interrégionale spécialisée de Fort-de-France. La cocaïne, elle, va être détruite, à l’exception de quelques échantillons.

>> LIRE AUSSI - Contrôles accrus après la saisie record de drogue

>> LIRE AUSSI - Cocaïne : un cadre vénézuélien d'Air France arrêté