Des distributeurs de billets piratés grâce à une imprimante 3D

  • A
  • A
Des distributeurs de billets piratés grâce à une imprimante 3D
@ MAXPPP
Partagez sur :

HIGH TECH - Un escroc a réussi à concevoir de fausses façades de distributeurs automatiques de billets. Il aurait ainsi détourné plus de 30.000 euros

3D. C'est un procédé inédit, rendu possible grâce une nouvelle technologie de pointe. Un escroc a réussi à fabriquer de fausses façades de distributeurs automatiques de billets (DAB) en utilisant une imprimante 3D. Son dispositif a été installé sur au moins deux DAB, dans le Gard, lui permettant de détourner plusieurs dizaines de milliers d'euros. L'homme a finalement été arrêté récemment à Marseille par les enquêteurs de la PJ de Montpellier.

>> A LIRE AUSSI - Les distributeurs de billets bientôt piratables ?

Deux DAB piégés dans le Gard. L'enquête du SRPJ de Montpellier démarre en septembre 2013 avec la découverte par la Caisse d'Epargne de deux fausses façades installées sur deux de ses DAB à Nîmes et Saint-Ambroix. Derrière la coque en plastique, l'homme avait intégré un skimmer, un lecteur de carte, grâce auquel l'escroc a pu récupérer de nombreux numéros de cartes bancaires.

>> A LIRE AUSSI - Contre les DAB, les attaques au gaz se multiplient

Des cartes vierges pour flamber à l'étranger. Une fois en possession de ces précieux sésames, l'homme a classiquement encodé des cartes vierges et fait des retraits à l'étranger, au Cambodge ou en Tunisie,  pour plus de 30.000 euros. De leur côté, les victimes ne se sont rendus compte de rien tant la façade était parfaitement reproduite. C'est sur leur relevé de compte qu'elles se sont aperçues de ces retraits frauduleux.

>> A LIRE AUSSI - Le top 4 des fraudes à la carte bancaire

L'escroc commet une erreur fatale. Les policiers de la PJ ont tout de même fini par retrouver le suspect qui a commis une erreur fatale : à chaque fois, il testait son dispositif avec une carte bancaire à son nom. C'est ce qui a permis de confondre cet homme de 34 ans , déjà connu pour escroquerie.