Braquage au Ritz : une partie du butin a été retrouvée

  • A
  • A
Partagez sur :

Une partie des 4 millions d'euros de bijoux volés a été retrouvée à l'intérieur du palace, abandonnée par les braqueurs arrêtés sur place.  

INFO EUROPE 1

Ils étaient cagoulés, armés de haches et avaient repéré leur cible. Un braquage à main armée a été commis mercredi soir au célèbre hôtel Ritz, place Vendôme, à Paris. Selon les informations d'Europe 1, l'essentiel du butin a d'ores et déjà été retrouvée à l'intérieur du palace, où trois des cinq suspects ont été immédiatement arrêtés, et à l'extérieur, où leurs complices en ont perdu une partie. 

Verrouillage des portes. Vers 18h30, mercredi, un groupe de cinq malfaiteurs armés font irruption par l'arrière du palace, habillés en tenues de peintre. Ils brisent les vitrines de plusieurs présentoirs du joaillier Alexandre Reza et s'emparent d'un butin évalué à 4 millions d'euros. Mais la sécurité du Ritz les repère grâce aux caméras de vidéosurveillance et déclenche le verrouillage des portes. Lorsque les braqueurs veulent ressortir, ils se trouvent donc pris au piège, la grille arrière étant bloquée. 

Au même moment, des policiers du groupe de soutien des quartiers du 2ème arrondissement arrivent sur place et maîtrisent les trois hommes, dont l'un par un tir de Taser. Mais les suspects ont eu le temps de passer une partie des bijoux à deux complices par la fenêtre. En perdant quelques uns dans la précipitation, ces derniers prennent la fuite en voiture et à moto, renversant au passage une femme, légèrement blessée. 

Tout le butin retrouvé ? Reste à faire l'inventaire, pour savoir si le sac lâché par les trois interpellés à l'intérieur contient la totalité des bijoux volés. En attendant, l'enquête menée par la police judiciaire de Paris a permis d'établir que les suspects arrêtés, âgés d'une trentaine d'années, vivaient en région parisienne. Deux d'entre eux étaient déjà connus pour braquage de bijouterie, mais aussi pour violences et recel. Ils sont désormais en garde à vue face aux policiers de la Brigade de répression du banditisme (BRB). 

Les complices sont, eux, toujours en fuite. On sait simplement que la Mégane au volant de laquelle l'un d'entre eux a quitté le palace a été retrouvée incendiée hier soir à Sannois, dans le Val d'Oise.