Démission d'un collaborateur de Fillon

  • A
  • A
Démission d'un collaborateur de Fillon
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il avait refusé un alcootest mais, la nouvelle rendue publique, n'a pu éviter la démission.

Le chef de cabinet adjoint du Premier ministre, Gilles D. a démissionné vendredi. Deux heures auparavant, Europe 1 avait révélé qu'il avait refusé un contrôle d'alcoolémie dans la nuit de mercredi à jeudi.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la police l'avait arrêté au volant de sa voiture, dans le Ve arrondissement de Paris, "manifestement en état d’ivresse". Mais le haut fonctionnaire avait échappé au contrôle, refusant le test d'alcoolémie. Dès jeudi , François Fillon l'avait suspendu de ses fonctions pour comportement "insultant" envers la police.

Les yeux vitreux, l’élocution difficile

Tout commence mercredi soir lorsque Gilles D. est repéré par les forces de l'ordre, sa voiture de fonction ayant failli percuter un deux-roues en sortant de sa place de stationnement. Le conducteur a catégoriquement refusé de donner ses papiers et s’est contenté de tendre sa carte professionnelle. Et là, surprise : l’homme n’était autre que le chef-adjoint du cabinet du Premier ministre.

Les policiers ont dit avoir aussitôt remarqué "les yeux vitreux, l’élocution difficile, ainsi qu’une forte odeur d’alcool émanant du conducteur". L’homme leur a expliqué "avoir travaillé dix-sept heures" et venir "directement de Matignon" en ajoutant qu’il habitait à 200 mètres.

Il menace de sanctions un agent

Le haut-fonctionnaire a refusé obstinément de se soumettre à l’éthylotest. Il a insisté sur sa qualité de préfet et menacé de sanctions l’un des agents dont il a cherché à obtenir le nom. La hiérarchie policière a alors été alertée. Un premier commissaire, puis un deuxième sont arrivés sur place et ont déclaré à leur tour une suspicion d'état d’ivresse du préfet, qui mâchait du chewing-gum pour masquer son haleine. A Matignon, on a précisé que Gilles D. a présenté "jeudi ses excuses" aux policiers l'ayant contrôlé.

Selon nos informations, Gilles D. n’a finalement fait l’objet d’aucun contrôle d’alcoolémie et n’a pas été verbalisé. Il a dû laisser sur place sa voiture de fonction, une Citroën C1, pour ensuite être raccompagné chez lui, à deux kilomètres de là, par un commissaire de police.

Conseiller municipal UMP de Vannes (Morbihan) et conseiller régional de Bretagne, Gilles D., énarque, avait auparavant occupé les fonctions de chef de cabinet de la ministre déléguée aux affaires européennes Catherine Colonna (2005-2007). Il avait rejoint Matignon dès la nomination de François Fillon en 2007.