Crash de l'A320 : Lubitz avait fait des recherches sur le suicide

  • A
  • A
Crash de l'A320 : Lubitz avait fait des recherches sur le suicide
@ FOTO TEAM MUELLER / AFP
Partagez sur :

Le co-pilote Andreas Lubitz s'était renseigné via Internet sur le suicide et sur les portes de cockpit avant le crash de l'avion de Germanwings.

Avant de précipiter l'Airbus de Germanwings sur le flanc des Alpes françaises, le co-pilote de l'avion avait fait des recherches internet sur le suicide ainsi que sur "les portes de cockpit et leurs mesures de sécurité", a annoncé jeudi le parquet de Düsseldorf, chargé de l'enquête en Allemagne. Les enquêteurs ont fait cette découverte sur une tablette saisie au domicile du jeune Allemand. Il avait fait ces recherches compromettantes jusqu'à la veille du crash, a précisé le procureur.

"Le navigateur (de la tablette, ndlr.) n'avait pas été effacé et il était en particulier possible de suivre sur l'appareil les recherches effectuées sur la période comprise entre le 16 mars et le 23 mars 2015", a précisé le parquet. Par ailleurs, Andreas Lubitz s'était également renseigné sur des "méthodes de traitement médical", sans que l'on sache pour quelle type de maladie.

La seconde boîte noire bientôt analysée. L'analyse de la première boîte noire avait révélé qu'Andreas Lubitz était enfermé seul dans le cockpit au moment du crash. Les manœuvres de vol laissent penser qu'il a volontairement fait piquer l'appareil vers le sol. 150 personnes, dont le co-pilote, sont mortes dans la catastrophe. La seconde boîte noire, qui contient des indications techniques sur le vol, a été retrouvée jeudi et devrait permettre de lever encore un peu plus le voile sur les motivations d'Andreas Lubitz.

Le jeune Allemand de 27 ans avait par le passé été traité pour des tendances suicidaires, selon le parquet de Düsseldorf, qui indiquait jusqu'à présent ne pas savoir si le co-pilote était toujours dépressif au moment du crash. Les dernières découvertes des enquêteurs accréditent un peu plus la thèse du suicide. D'après le tabloïd allemand Bild, Andreas Lubitz aurait caché à ses médecins qu'il continuait à piloter malgré des supposés problèmes de santé. Mais ces informations n'ont pas pour l'heure été confirmées.

Découvrez le long format consacré par les rédactions d’Europe1 et Europe1.fr à cette tragédie.

>> Si vous êtes sur tablette ou mobile, cliquez ici

>> LIRE AUSSI - Lufthansa savait que Lubitz avait été dépressif

>> LIRE AUSSI - Le secret médical en question en Allemagne

>> LIRE AUSSI - "Ouvre cette foutue porte !", a crié le commandant

>> LIRE AUSSI - Provoquer le crash de son avion, un cas rare