Saïd Kouachi enterré à Reims en toute discrétion

  • A
  • A
Saïd Kouachi enterré à Reims en toute discrétion
@ Montage EUROPE 1
Partagez sur :

Saïd Kouachi, l'un des terroristes de l'attentat de Charlie Hebdo, a été enterré en toute discrétion, vendredi à Reims. Son frère, lui, devrait être inhumé à Gennevilliers.

Le maire de Reims s'est finalement soumis à la loi. Saïd Kouachi, l'un des terroristes de l'attentat de Charlie Hebdo, a été enterré en toute discrétion, vendredi à Reims, où il résidait avant sa mort. "J'ai refusé l'achat de concession mais l'Etat m'a rappelé à mes obligations selon la législation", a déclaré Arnaud Robinet, maire UMP de Reims, confirmant une information de France Bleu Champagne. Chérif Kouachi, lui, devrait être inhumé prochainement à Gennevilliers, où il résidait avant de mourir. Reste encore une incertitude sur l'enterrement d'Amedy Coulibaly, sa famille ne s'étant pas décidée sur la ville. Comme à l'époque de Mohamed Merah, la question de l'enterrement des terroristes est épineuse, notamment pour les municipalités qui accueillent les sépultures.

>> LIRE AUSSI - Le casse-tête des obsèques de Coulibaly et des frères Kouachi

Le maire se soumet à la loi. Comme le veut la loi, les proches d'un défunt doivent demander l'autorisation d'inhumation au maire de la commune du cimetière choisi. Théoriquement, les édiles ne peuvent la refuser là où il habitait, là où il est mort ou encore là où se trouve un caveau familial. Dans les autres cas, les maires peuvent s'opposer à l'inhumation.

Arnaud Robinet s'était donc, dans un premier temps, catégoriquement opposé à l'enterrement de Saïd Kouachi dans un cimetière de sa commune, invoquant un risque de trouble à l'ordre public. Il craignait en effet "une sépulture qui serve de lieu de recueillement ou de pèlerinage pour des fanatiques, ou de défouloir à des haines multiples". Mais finalement il a accepté de se soumettre à la loi.

>> LIRE AUSSI - Le maire de Reims s'oppose à l'enterrement de Saïd Kouachi

kouachi

Un enterrement en toute discrétion. Afin de préserver le secret de l'enterrement, la femme de Saïd Kouachi a décidé de ne pas y assister, a précisé l'avocat de cette dernière, Me Antoine Flasaquier. "Elle est maintenant soulagée que son mari ait pu être enterré discrètement et dignement", a-t-il indiqué.

Par souci de discrétion, les pompes funèbres n'ont pas utilisé de pelleteuse, prolongeant les obsèques une partie de la nuit. Saïd Kouachi a, par ailleurs, été inhumé dans une tombe anonyme, et le nom du cimetière n'a pas été divulgué. Une mesure permettant d'éviter que la tombe du terroriste devienne un lieu de pèlerinage pour les islamistes.

>> LIRE AUSSI - Chérif et Saïd Kouachi, deux bombes à retardement

La veuve de Chérif Kouachi fait une demande pour Gennevilliers. Selon le souhait de sa veuve, le frère de Saïd Kouachi, Chérif Kouachi devrait, lui, être enterré à Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine. La mairie de Gennevilliers a en effet été contactée vendredi "par les Pompes funèbres générales de Paris pour nous faire part de la demande de Madame Kouachi de procéder à l'inhumation à Gennevilliers de son époux Chérif ainsi que de son beau-frère Saïd Kouachi".

Le maire de la ville, Patrice Leclerc (PCF), indique n'avoir "pas le choix". "Comme tous les maires, je préfèrerais éviter d'enterrer un terroriste dans ma commune, mais j'applique la loi", commente-t-il au Parisien. L'élu précise qu'il a toutefois refusé l'inhumation dans sa commune de Saïd Kouachi. Il a par ailleurs refusé de communiquer l'éventuelle date de l'inhumation de Chérif Kouachi.

>> LIRE AUSSI - Le très lourd parcours judiciaire d'Amedy Coulibaly

Coulibaly Amedy

© Prefecture de police

La famille d'Amedy Coulibaly pas encore décidée. Amedy Coulibaly, l'auteur de la prise d'otages au cours de laquelle quatre juifs ont été tués, lui est mort vendredi, porte de Vincennes, pourrait, lui, être enterré à Fontenay-aux-Roses, où il a vécu juste avant sa mort. "Nous n'avons reçu aucune demande des services d’état civil allant dans ce sens. Pour l'heure, le problème ne s’est donc pas posé ici", nous indique néanmoins la municipalité des Hauts-de-Seine, quine dispose pas de carré musulman.

>> LIRE AUSSI - La famille du djihadiste Amedy Coulibaly "condamne" les attentats

Reste la ville de Grigny, où réside une partie de la famille du terroriste, qui n'a pas encore décidé où l'inhumer. La mairie, visiblement embarrassée, n'a pas reçu de demande en ce sens jusqu'ici.