Amedy Coulibaly "s'est synchronisé" avec les frères Kouachi

  • A
  • A
Amedy Coulibaly "s'est synchronisé" avec les frères Kouachi
@ Police française/AFP
Partagez sur :

Amedy Coulibaly s'est revendiqué de L'Etat Islamique auprès de BFMTV. Il s'était "synchronisé" avec les frères Kouachi, auteurs présumés de l'attentat contre Charlie Hebdo. 

L'info. Le preneur d'otage de l'épicerie casher porte de Vincennes, Amedy Coulibaly, a affirmé vendredi, à BFMTV, avoir été en connexion avec les frères Kouachi, auteurs présumés de l'attaque sanglante contre Charlie Hebdo. Le cadet Kouachi a, quant à lui, affirmé avoir été missionné par Al-Qaïda au Yémen.

En contact avec Chérif et Saïd Kouachi. "Oui, on s'est synchronisés pour faire les opérations. [...] On s'est juste synchronisés pour le départ : quand ils ont commencé à faire Charlie Hebdo, moi j'ai commencé les policiers", a détaillé celui qui est aussi considéré comme l'auteur de la fusillade de Montrouge, jeudi, ayant causé la mort d'une policière municipale. Amedy Coulibaly a également revendiqué son appartenance à l'Etat islamique et a indiqué avoir reçu des instructions du califat. C'est lui qui a appelé BFMTV, aux alentours de 15 heures vendredi, alors qu'il cherchait à entrer en contact avec la police durant sa prise d'otage. Ce trentenaire au lourd passé judiciaire a aussi expliqué qu'il comptait cibler des juifs, en choisissant cette supérette parisienne casher. 

L'ESSENTIEL EN DIRECT : Assaut à Dammartin : les frères Kouachi tués, l'otage libéré

Les Kouachi, missionnés par Aqpa. C'est peu avant dix heures qu'un journaliste de la chaîne télévisée s'est entretenu avec Chérif Kouachi, le cadet des deux frères suspectés dans l'attentat contre Charlie Hebdo. Le journaliste tentait de joindre des témoins présents dans l'imprimerie de Dammartin-en-Geöle, lorsque le fugitif alors retranché a décroché. Il a déclaré au journaliste : "On est les défenseurs du prophète. J'ai été envoyé moi, Chérif Kouachi, par Al-Qaïda au Yémen. Je suis parti là-bas [ndlr, au Yémen] et c'est Anwar al-Awlaki qui m'a financé." Lorsque le journaliste lui demande quand c'était, il répond : "ça fait longtemps, avant qu'il soit tué."

Au Yémen en 2011. Son voyage date donc de 2011 puisque le prédicateur de nationalité américaine et d'origine yéménite, Anwar al-Awlaki, a été tué le 30 septembre 2011 par un missile, lors d'une attaque de drone américain au Yémen. Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) est une branche d'Al-Qaïda en Arabie Saoudite et au Yémen. Juste après la tuerie de Charlie Hebdo, l'un des deux agresseurs avait lancé à un automobiliste à qui ils avaient volé sa voiture: "Dites que nous sommes Al-Qaïda au Yémen." 



>> LIRE AUSSI - Al-Quaïda au Yémen aurait inspiré les frères Kouachi

La chaîne BFMTV n'avait pas diffusé ces informations pour ne pas interférer sur le déroulement de l'enquête et des opérations en cours. 

>> LIRE AUSSI - Prise d'otage de Vincennes : ce qu'il faut retenir