Bulgarie : le suspect proche des frères Kouachi extradé

  • A
  • A
Bulgarie : le suspect proche des frères Kouachi extradé
Partagez sur :

INFO E1 - Le Français Fritz-Joly Joachin, arrêté en Bulgarie le 1er janvier, et qui connaissait les frères Kouachi, est de retour en France. 

Les enquêteurs vont pouvoir préciser les soupçons de complicité qui pèsent sur lui. Fritz-Joly Joachin, proche des frères Kouachi et interpellé le 1er janvier en Bulgarie, a été renvoyé jeudi matin en France, selon les informations recueillies par Europe 1. Le suspect a atterri vers 9 heures du matin à Roissy, et a été immédiatement transporté au palais de justice de Paris pour être présenté à un juge d’instruction, en vue d’une possible mise en examen.

>> LIRE AUSSI - La filière irakienne du 19e, "des gamins perdus de la République"

D'abord arrêté pour soustraction d'enfant. D'origine haïtienne, l'individu de 29 ans avait été arrêté dans un bus, quelques jours avant la tuerie de Charlie-Hebdo, alors qu’il tentait de passer en Turquie - sans doute pour rejoindre la Syrie - avec son fils de 3 ans. Il faisait l’objet d’une enquête pour "soustraction de mineurs". Son épouse l'avait en effet accusé de l'enlèvement de leur fils de 3 ans, le 30 décembre, en vue de l'emmener rejoindre des djihadistes en Syrie et de l'éduquer dans les principes de l'islam radical.

Il reconnaît qu'il connaissait les frères Kouachi. La justice française avait ensuite ouvert une enquête pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste liée à son intention présumée de rejoindre la Syrie - mais sans lien avec les attentats en France.

"Avant son départ le 30 décembre pour la Turquie, il a été plusieurs fois en contact avec l'un des deux frères, Chérif Kouachi", précisait le mandat d'arrêt à son encontre. Il a d'ailleurs reconnu connaître les frères Kouachi, mais conteste avoir été associé à la préparation de leur attentat. "Je suis innocent, je veux retourner en France", avait-il également déclaré.

>> LIRE AUSSI - Les frères Kouachi, des hommes "calmes, déterminés, professionnels"

Dans le même dossier, une autre connaissance des frères Kouachi, Cheikhou Diakhaby qui se trouvait avec lui dans le bus en Bulgarie, a déjà été mis en examen.