Braquage de la bijouterie Chopard : trois hommes mis en examen et écrouée

  • A
  • A
Braquage de la bijouterie Chopard : trois hommes mis en examen et écrouée
Le 1er mars 2016, deux braqueurs exhibant un pistolet automatique et une grenade avaient dérobé un butin estimé à six millions d'euros à la bijouterie.
Partagez sur :

L'enquête sur le braquage braquage de la bijouterie Chopard à Paris en mars 2016 a conduit à la mise en examen de trois hommes, qui ont été écroués, samedi.

Trois suspects accusés du braquage de la bijouterie Chopard à Paris en mars 2016, ont été interpellés mercredi, avant d'être mis en examen et écroués samedi. Conformément aux réquisitions du parquet de Paris, un juge d'instruction parisien a prononcé leur mise en examen pour vol avec arme en bande organisée, recel et blanchiment en bande organisée et pour association de malfaiteurs.

Le 1er mars 2016, deux braqueurs exhibant un pistolet automatique et une grenade avaient dérobé un butin estimé à six millions d'euros à la bijouterie. Trois autres suspects avaient été interpellés mercredi en Seine-Saint-Denis et dans le Calavados par la brigade de répression du banditisme (BRB) et le groupe d'intervention régional de Seine-Saint-Denis. L'un des hommes arrêtés est âgé de 60 ans et déjà connu des services de police pour des braquages de bijouterie. Il est soupçonné d'être l'un des braqueurs.

Un autre suspect, âgé lui de 47 ans, "était en possession de bijoux de chez Chopard", alors que la plus grosse partie des bijoux a déjà été revendue. Le troisième mis en examen a, quant à lui, 46 ans. Celui qui est soupçonné d'être le second braqueur est incarcéré en Suisse où il a été arrêté pour un autre braquage en février.

Chopard avait été victime d'un autre braquage dans l'une de ses boutiques à Paris. Un butin estimé à un million d'euros avait été dérobé. Dans cette affaire, huit personnes ont été mises en examen en juillet.