EXCLUSIF - Braquage de Kim Kardashian à Paris : 17 suspects arrêtés

  • A
  • A
EXCLUSIF - Braquage de Kim Kardashian à Paris : 17 suspects arrêtés
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Trois mois après le vol retentissant dont la star a été victime, la police judiciaire parisienne a mené un vaste coup de filet lundi matin. Plusieurs personnes sont en garde à vue.

EXCLUSIF

Fin de cavale pour les braqueurs de Kim Kardashian. Trois mois après le vol retentissant des bijoux de la star américaine dans un hôtel particulier à Paris au moment de la Fashion Week, la police a mené un vaste coup de filet lundi matin. 17 personnes ont été arrêtées, selon les informations d'Europe 1.

La garde à vue peut durer 96 heures. Ces interpellations ont eu lieu simultanément dès 6 heures à plusieurs endroits de la France : principalement en région parisienne mais aussi en Seine-Maritime et dans les Alpes-Maritimes. Elles ont été menées par les policiers de la Brigade de répression du banditisme (BRB) de la PJ parisienne, chargés de l’enquête conduite par deux juges d’instruction. L’instruction étant ouverte pour "vol avec arme en bande organisée, séquestration et association de malfaiteurs", la garde à vue des suspects peut durer jusqu’à 96 heures.

La palette de suspects est assez variée. Certains sont bien connus des services de police pour leur passé d'ancien braqueur, entre autres. Les plus âgés ont une soixantaine d'années et pourraient, pour certains d'entre eux, avoir joué un rôle majeur dans cette affaire en participant directement au ligotage de Kim Kardashian. Une partie des malfaiteurs, chevronnés, ont donc pu faire partie du grand banditisme il y a quelques années.

Des dizaines de milliers d'euros découverts. Alors que les 17 suspects sont actuellement tous en garde à vue, les perquisitions se poursuivent pour retrouver des indices, et pourquoi pas une partie du butin. A ce stade, on ne sait pas si les bijoux volés ont pu être écoulés. En revanche, selon les informations d'Europe 1, les policiers de la PJ parisienne ont découvert d'importantes sommes d'argent : des dizaines de milliers d'euros qui étaient répartis en plusieurs endroits. Ce pourrait être le fruit de la revente du butin. 

ADN et bijou perdu. Dans leur fuite, les braqueurs avaient laissé plusieurs indices derrière eux. Notamment une empreinte ADN retrouvée sur le lieu du vol, correspondant à un malfaiteur déjà condamné, répertorié au Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg). Pour identifier les autres suspects, les policiers ont effectué un long travail de recoupements, surveillances et filatures.

Même s'il n'y avait aucune caméra dans l'hôtel particulier où a eu lieu l'agression, l'exploitation de plusieurs enregistrements filmés dans le secteur entourant le bâtiment a été utile aux policiers. Elle leur a permis de repérer l'un des gangsters, repartant en vélo dans une petite rue toute proche. Transportant le butin dans un simple sac plastique, l'homme a fait une chute. Il a laissé tomber les bijoux volés et, en les ramassant, a oublié un pendentif, retrouvé par une passante.

Kim Kardashian sort du silence. Dans la nuit du dimanche 2 au lundi 3 octobre, Kim Kardashian a été braquée dans un hôtel particulier du 8e arrondissement à Paris. Plusieurs hommes masqués et habillés en policiers ont fait irruption dans sa chambre après avoir menacé le veilleur de nuit. L'un d'eux avait une arme de poing. Après avoir ligoté la star de 35 ans, ils l'ont enfermée dans la salle de bain le temps de commettre leur larcin, estimé à 9 millions d'euros

Choquée mais indemne, la star avait quitté la France dès le lendemain matin. Après une longue période de silence, la star a fini par parler. Dans le teaser de la prochaine saison de son émission de télé-réalité diffusé début janvier, Kim Kardashian se confie, en larmes. "Ils allaient me tirer dans le dos, il n'y avait aucun moyen de sortir".