Paris : un parent frappe un lycéen à coup d'extincteur

  • A
  • A
Paris : un parent frappe un lycéen à coup d'extincteur
@ Capture d'écran - Le Figaro TV
Partagez sur :

DÉRAPAGE - Des échauffourées entre lycéens et parents d'élèves ont éclaté vendredi lors d'une tentative de blocus du prestigieux lycée du 6e arrondissement de Paris.

Les lycéens venus bloquer le lycée Montaigne se sont heurtés vendredi à l'opposition parfois violente de parents d'élèves. Une vidéo tournée dans la matinée, et publiée par le site du Figaro montre le dérapage d'un parent, assénant un violent coup d'extincteur à un lycéen. La scène s'est déroulée lors d'une échauffourée ayant éclaté lors d'une nouvelle tentative de blocage visant le prestigieux lycée du 6e arrondissement. Depuis plusieurs jours, suite à la mort de Rémi Fraisse, les lycéens protestent contre les violences policières.

Une opposition entre parents et lycéens qui dérape. A 7h30, des lycéens, venus de Montaigne et de différents établissements voisins, ont tenté de bloquer la porte d'entrée du lycée avec des poubelles et des barrières. Des parents d'élèves et des membres de l'administration, présents sur place, ont tenté de "calmer la situation" afin de permettre aux élèves d'assister aux cours normalement.

Sur le trottoir d'en face, selon le Figaro, les bloqueurs ont alors lancé des pétards et des œufs, avant de faire le forcing pour installer des poubelles devant l'entrée. Selon des témoignages cités par le quotidien, un des lycéens utilisait un extincteur afin de disperser les parents d'élèves. C'est là que la situation dérape : un parent, est parvenu a lui arracher l'extincteur des mains avant d'asséner un violent coup derrière la tête du lycéen.

Hématome derrière l’oreille gauche.  Le jeune homme, âgé de 16 ans, venu d'un lycée des environs, a été évacué vers l'hôpital Cochin par les pompiers. Il souffre d’un hématome derrière l’oreille gauche. Il restait en observation avant de subir un second scanner samedi matin visant à déterminer s’il souffre ou non d’un traumatisme crânien. La mère du lycéen blessé attend de "voir l’évolution de l’état de santé de son fils avant de décider si elle portera plainte ou non", explique le quotidien. Quant au parent d'élève, il s’est présenté de lui-même au commissariat du 6e arrondissement. Agé de 54 ans, l'homme n'est pas connu des services de police et risque des poursuites.

"La vidéo est très choquante".  La présidente de la fédération des parents d’élèves de l’enseignement public (PEEP) de Montaign, a vivement condamné ce geste dès vendredi. "Nous condamnons formellement la violence de parents en colère. La vidéo est très choquante", a ainsi réagi Armelle Malvoisin.

>> LIRE AUSSI - La carte de France des zones à défendre (ZAD)