Aube : une surveillante brièvement prise en otage à la prison de Villenauxe-la-Grande

  • A
  • A
Aube : une surveillante brièvement prise en otage à la prison de Villenauxe-la-Grande
Des équipes régionales d'intervention et de sécurité ont été dépêchées sur place@ FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :

Un détenu de 21 ans, qui demande son transfert vers un autre établissement, retenait la surveillante dans sa cellule. 

La prise d'otage d'une surveillante à la prison de Villenauxe-la-Grande, dans l'Aube, qui avait débuté vers 8h30, a pris fin peu après 11h. La surveillante a été libérée en fin de matinée. Cette libération est intervenue après les négociations engagées par les équipes régionales d'intervention et de sécurité (Eris) avec le détenu. Un détenu de 21 ans la retenait dans sa cellule. Selon une source proche du dossier, il était armé d'une fourchette.

Libérable en 2019. L'homme demandait son transfert vers un autre établissement. "Condamné en correctionnel, le preneur d'otage n'est pas incarcéré pour des faits de terrorisme, ni suivi au titre de la radicalisation", souligne dans un communiqué la direction de l'administration pénitentiaire (DAP). Selon une source proche du dossier, ce détenu; originaire d'un pays de l'Est, était incarcéré depuis août 2016 pour "vol sur personne vulnérable". Ce dernier était "libérable en juillet" mais avait vu son maintien en détention prolongé jusqu'en avril 2019 "à la suite d'une mise à l'écrou pour une nouvelle peine".



Les négociations "vont commencer". Les négociations avec le détenu, menées par les équipes régionales d'intervention et de sécurité (Eric) de Paris, avaient débuté vers 11h00, selon une source syndicale sur place, précisant que "tout le périmètre intérieur" était "sécurisé" et que la situation était "calme" à l'intérieur de ce centre de détention "d'environ 400" prisonniers.