Attentat de Villejuif : "je suis révoltée, Sid Ahmed Ghlam ment"

  • A
  • A
Attentat de Villejuif : "je suis révoltée, Sid Ahmed Ghlam ment"
Aurélie Châtelain@ Mairie de Caudry
Partagez sur :

La mère d'Aurélie Chatelain, retrouvée morte par balle dans sa voiture, ne croît pas en l'innocence du principal suspect.

INTERVIEW

"Je suis révoltée, il ment. Tout l'accable". Marie-Evelyne Lerouge, la mère d'Aurélie Chatelain, retrouvée morte par balle dans sa voiture en avril dernier à Villejuif, ne croît pas aux arguments de Sid Ahmed Ghlam. Le principal suspect dans le projet d'attentat de Villejuif, également suspecté d'avoir tué Aurélie Chatelain, a affirmé vendredi au juge d'instruction qu'il avait au contraire empêché la commission de l'attaque.

"L'ADN, le sang... C'est lui. Ses avocats ont dû lui dire de dire ça mais c'est lui qui a tué ma fille. Elle s'est retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment, elle n'avait rien à faire là-dedans. Il lui a ôté la vie délibérément", assure Marie-Evelyne Lerouge.

Sid Ahmed Ghlam accuse un autre individu. Sid Ahmed Ghlam conteste, lui, toute responsabilité dans la mort d'Aurélie Chatelain. Cet Algérien de 24 ans, mis en examen et détenu, s'est expliqué pour la première fois vendredi matin devant le magistrat instructeur. Un GPS atteste sa présence à Villejuif au moment du drame et la balle a été tirée avec un revolver du suspect, dont l'ADN a aussi été trouvé dans le véhicule de la jeune femme. Mais Sid Ahmed Ghlam accuse un autre individu, qui aurait aussi été présent sur les lieux.

"Défendre l'honneur de ma fille". "C'est un monstre. On repart comme au premier jour, c'est terrible. Je sais que ce ne sera pas pour tout de suite mais j'attends que justice soit faîte, pour l'honneur de ma fille. On va le défendre, ne serait-ce que pour sa petite fille", témoigne samedi la mère d'Aurélie Chatelain. Au total, trois hommes ont été mis en examen et écroués dans le cadre de l'enquête, soupçonnés d'avoir apporté une aide logistique à de Sid Ahmed Ghlam.