Assises sur des rails pour discuter, elles meurent écrasées par un train

  • A
  • A
Assises sur des rails pour discuter, elles meurent écrasées par un train
Un TER. Image d'illustration.@ JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :

Samedi, près de Reims, deux adolescentes sont mortes sur le coup, après avoir été percutées par un train TER.

Le drame est survenu samedi en fin d'après-midi. Deux jeunes filles, qui s'étaient assises sur des rails près de Reims dans la Marne, sont mortes après avoir été écrasées par un train, a rapporté dimanche le journal Ouest-France

Tuées sur le coup. C'est apparemment pour papoter que les deux adolescentes, âgées de 16 et 17 ans, s'étaient assises sur des rails près de Reims. Mais vers 18h30, le TER, opérant la liaison Reims-Laon, les a percutées, les tuant sur le coup. Le conducteur, qui n'a pu arrêter sa locomotive que 200 mètres plus loin, a été pris en charge, sous le choc, par les pompiers qui l'ont emmené au CHU.

Les policiers, n'étant pas parvenus à identifier les deux corps, ont du attendre que des proches se manifestent. Ce sont les parents qui, inquiets de ne pas voir leurs progénitures rentrer à la maison, ont pris contact avec le commissariat. 

Coups de klaxon. Selon le journal L'Union, les deux jeunes filles, originaires de la ville d'Orgeval, n'auraient pas entendu le train arriver malgré les coups de klaxons lancés par le conducteur. France Bleu Champagne-Ardenne rapporte une version différente : elles auraient tenté de s'enfuir, sans parvenir à échapper au train.