Arnaque à la location : elle a trompé 200 personnes

  • A
  • A
Arnaque à la location : elle a trompé 200 personnes
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

En deux ans, une fausse propriétaire aurait berné 200 personnes dans une escroquerie à la location d'appartements. Et le mode opératoire était pour le moins osé.

Elle avait choisi le nom d'Hélène Bourgeois pour l'un de ses nombreux coups. Sur un site internet de location, cette femme proposait un studio, à Paris, disponible pour une courte durée. Une offre idéale pour Marie, 25 ans, en stage dans la capitale pour un mois et demi. Le loyer était fixé à 800 euros, à verser en liquide dès l'entrée dans les lieux. La jeune fille et la fausse propriétaire prennent alors rendez-vous devant l'immeuble. 

Madame Bourgeois est là ? "J'arrive avec mes trois gros sacs. Après un bref état des lieux et un petit descriptif, on a signé un bail tout à fait conventionnel. Ça a duré 15-20 minutes en tout", se souvient la jeune victime au micro d'Europe 1. "J'ai passé la nuit tranquillement dans l'appartement et le lendemain, à midi, un homme toque à ma porte. Il était assez surpris de me voir", raconte-t-elle dans un demi-sourire. "Il me demande si Mme Bourgeois est là. Je dis 'non elle me loue l'appartement'. Là, on a compris que quelque chose n'allait pas. Je lui ai dit : 'ah j'ai du me faire arnaquer'. Le propriétaire m'explique alors qu'elle avait loué pour trois jours", détaille Marie. 

Trois jours qui ont suffi à l'arnaqueuse pour poster une annonce de location sur internet et prendre dans ses filets un locataire. L'arnaqueuse avait pensé à tout : elle créait pour chaque coup une nouvelle adresse mail et changeait souvent de téléphone. D'ailleurs, ni Marie ni le propriétaire ne sont parvenus à la joindre. L'étudiante va donc porter plainte le 18 juin, auprès du commissariat du 4e arrondissement de Paris. Et c'est elle qui va permettre ainsi aux policiers de mettre fin à cette arnaque.

Arrêtée en flagrant délit. La femme de 44 ans a été surprise en flagrant délit par les policiers, vendredi dernier, alors qu'elle s'apprêtait à sévir une fois de plus. Les enquêteurs avaient en effet mis sous surveillance un appartement que cette spécialiste de l'escroquerie proposait à la location en ligne, rapporte Le Parisien.

Les policiers ont retrouvé sur elle le kit du parfait du vrai propriétaire : des formulaires d'état des lieux vierges, des contrats de locations, des photos d'appartements et même des passeports volés.

200 victimes de l'escroquerie. En garde à vue, la quadragénaire a reconnu avoir fait 200 victimes. Mais à ce stade, les enquêteurs n'en ont identifié que 18. Une information judiciaire a été ouverte tandis que l'arnaqueuse, elle, a été placée en détention provisoire.