Ado encerclé par des loups : "j'ai crié le plus fort que je pouvais"

  • A
  • A
Ado encerclé par des loups : "j'ai crié le plus fort que je pouvais"
@ AFP/MIGUEL MEDINA
Partagez sur :

Un adolescent de Seyne-les-Alpes assure avoir été encerclé par une meute de loups. Il les aurait fait fuir en tirant un coup de fusil en l’air.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Romain confie être toujours sous le choc. Le jeune garçon s'est retrouvé en face d'une meute de loups, dans la nuit de vendredi à samedi, alors qu'il surveillait un troupeau de vaches sur l'exploitation de son père à Seyne-les-Alpes, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Par chance, l'adolescent de 16 ans avait sur lui une arme, ce qui a mis les loups en fuite.

"J'ai vu plusieurs paires d’yeux me foncer dessus". Dans la nuit de vendredi à samedi, les deux frères de la famille Ferrand constate que les animaux sont agités dans un champ de l’exploitation familiale. Ils s’y rendent à pied, envisageant la présence des prédateurs, le souvenir d’une précédente attaque dans la tête. "On a vu les animaux regroupés entre eux, protégeant les petits veaux", raconte le grand frère au quotidien régional.

Ecoutez le témoignage de Romain :


Romain : "j'ai vu plusieurs paires d’yeux me...par Europe1fr

Tandis que le grand frère part chercher de quoi éclairer la zone, le garçon de 16 ans reste sur place, un fusil dans les mains. A ce moment-là, alors qu'il fait nuit noire, l’adolescent se fait encercler par une meute de loups. "J'ai vu plusieurs paires d’yeux me foncer dessus très rapidement. Quand je les ai vus à une petite dizaines de moi, j'ai compris que c'était moi leur cible. J'ai crié le plus fort que je pouvais pour leur montrer que c'était moi qui était supérieur à eux. J'ai tiré un coup de feu, dans l'espoir que la balle leur siffle dans les oreilles pour les faire réagir, pour qu'ils comprennent que j'étais un danger et non pas une proie", raconte-t-il. Un instinct de survie qui a mis les loups en fuite.

"J'ai eu de la chance d'avoir été armé". Au lendemain de l'agression, le jeune homme est toujours sous le choc, repensant à chaque moment de l'attaque à laquelle il a échappée. "Je ne voulais pas y croire. A chaque fois que je raconte cette histoire, j'ai peur, j'ai le cœur qui bat très fort. J'ai l'impression d'y être, d'entendre leurs pas arriver vers moi. J'ai eu de la chance d'avoir été armé. Si je n'avais pas été armé, ça aurait été catastrophique", confie-t-il.

Il y a une dizaine de jours, un veau de l’exploitation a été tué par des loups, selon France Info, qui assure que des voix mettent en doute l’histoire du garçon. Les attaques de loups sur les hommes sont extrêmement rares, l’animal étant de nature craintive.