Alerte enlèvement : le père interpellé, les enfants sains et saufs

  • A
  • A
Alerte enlèvement : le père interpellé, les enfants sains et saufs
Partagez sur :

Les trois enfants portés disparus dans le Rhône ont été retrouvés dimanche soir. Ils sont sains et saufs. 

Le père soupçonné d'avoir enlevé ses trois enfants après la mort de leur mère, dimanche, dans le Rhône a été interpellé et les trois enfants ont été retrouvés sains et saufs chez leur tante, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Une Alerte enlèvement déclenchée. "Il s'est rendu et a dit que les enfants étaient chez sa soeur, ce qui était le cas", a précisé une source proche de l'enquête. Un peu plus tôt dans la soirée, une Alerte enlèvement avait été déclenchée pour les retrouver. Âgés de cinq à dix ans, ils étaient portés disparus depuis le dimanche matin. Un hélicoptère et des équipes cynophiles avaient été dépêchées pour les retrouver. 

Mort violente de la mère. "Dimanche matin, le corps de la mère a été retrouvé, par le grand-père, chez le père qui est son ex-conjoint", a précisé une source proche de l'enquête, ajoutant qu'il y avait "un problème autour de la garde des enfants" entre les parents qui vivaient séparés. "Il n'y a pas d'éléments laissant penser à des troubles psychiatriques chez cet homme (le père)", a ajouté cette source, selon laquelle la piste de l'homicide est privilégiée pour la mère par les enquêteurs.

Un dispositif qui porte ses fruits. C'est la 17e fois que les autorités ont recours au dispositif "Alerte enlèvement". Il consiste à lancer, en cas de rapt d'enfant(s) mineur(s), une alerte massive via une cinquantaine de canaux de diffusion (radio, télévision, sites internet, panneaux de gare et d'autoroutes, panneaux d'affichage urbain, réseaux de la SNCF ou de la RATP, 22.000 bornes de la Française des Jeux) pour mobiliser la population dans les recherches. Ce plan a été utilisé pour la dernière fois à la mi-août dernier. Il avait alors permis de retrouver sain et sauf Rifki, un garçonnet de quatre ans d'origine comorienne.