Air Cocaïne : un spécialiste renommé de la sécurité aérienne était avec les pilotes

  • A
  • A
Air Cocaïne : un spécialiste renommé de la sécurité aérienne était avec les pilotes
@ AFP
Partagez sur :

Si les circonstances de l'exfiltration demeurent encore troubles, selon nos informations, l'expert en sûreté aérienne Christophe Naudin se trouvait aux côtés des pilotes, à bord des avions qui les ont ramenés en France.

INFO EUROPE 1

Les coulisses de l'opération d'exfiltration des pilotes Français, Pascal Fauret et Bruno Odos, se dévoilent peu à peu. D'après nos informations, le criminologue et spécialiste de la sûreté aérienne Christophe Naudin se trouvait aux côtés des deux pilotes ayant fui la République dominicaine, après y avoir été lourdement condamnés avec deux de leurs compatriotes, Alain Castany et Nicolas Pisapia.

Assis avec les deux pilotes. D'après nos informations, Christophe Naudin, qui est aussi fin connaisseur dans le domaine des faux papiers et l'usurpation d'identité, était même assis à côté d'eux, à bord des avions qui les ont ramenés à Paris. D'abord sur le premier vol, un vol Air Caraïbes entre Saint-Martin, île franco-néerlandaise des Antilles, et Fort-de-France, en Martinique. Puis sur le second, en direction de la France, un vol Corsair entre Fort-de-France et Orly, arrivé samedi matin. 

Naudin, témoin au procès. L'homme, qui intervient régulièrement dans les médias, est un soutien de longue date des quatre Français, arrêtés en mars 2013. Cet habitué des plateaux-télé avait d'ailleurs témoigné en leur faveur lors du procès devant le tribunal de Saint-Domingue, en août dernier. Un an auparavant, Christophe Naudin avait même publié une lettre ouverte intitulée "J'accuse", dans laquelle il s'en prenait au président de la République dominicaine, qu'il accusait donc de ne pas intervenir et d'autoriser "un déni de justice".

Tous condamnés à 20 ans de réclusion pour trafic de cocaïne, les Français s'étaient également vus interdire de quitter le territoire. N’ayant pas participé à l'exfiltration, le "broker" Castany et le passager Pisapia, sont, eux toujours en République dominicaine.

Un soutien de toujours. Quelques heures après l'annonce du retour en France des deux pilotes, a retweeté un message de leur comité de soutien. Joint par Europe 1 dès mardi, le criminologue refuse de s'expliquer sur le rôle qu'il aurait pu jouer dans l'évasion de Fauret et Odos. 



Les pilotes ont-ils voyagé à l'aide de faux papiers ? La justice française pourrait désormais se saisir de l'affaire afin d'éclaircir les conditions de ce retour clandestin. Si leur retour ne constitue pas une infraction au regard de la loi française, les circonstances dans lesquelles celui-ci a pu s'effectuer pourrait intéresser la justice française, notamment pour savoir si les pilotes ont voyagé avec de faux papiers. Sachant que la République dominicaine avait confisqué les passeports des pilotes, comment ces derniers, qui sont rentrés sous leur véritable identité, ont-ils pu voyager ?