Air Cocaïne : "les deux pilotes sont épuisés nerveusement"

  • A
  • A
Partagez sur :

Invité mardi matin d'Europe 1, Me Jean Reinhart, avocat des deux pilotes ayant été exfiltrés de République dominicaine, a annoncé que Pascal Fauret et Bruno Odos ont retrouvé leurs proches, dans la région lyonnaise.

INTERVIEW

"Les deux pilotes sont en famille", a annoncé mardi matin sur Europe 1, Me Jean Reinhart, avocat de Pascal Fauret et Bruno Odos ayant été exfiltrés de République Dominicaine pour être ramenés en France, parlant d'"opération de regroupement familial". Ils sont du côté de Lyon, a indiqué l'avocat, précisant "ça ne veut pas forcément dire qu'ils sont à leur domicile familial".

Les deux pilotes ont été arrêtés en 2013 en République Dominicaine, après que 680 kg de cocaïne ont été retrouvés dans les soutes du Falcon 50 dont ils étaient aux commandes. En août dernier, ils avaient été condamnés à 20 ans de prison, avec interdiction de quitter le territoire.

"Une traversée du désert épouvantable". "Ils ne vont pas bien, ils sont très fatigués, épuisés nerveusement", a rapporté l'avocat. "Cela fait deux ans et demi d'une traversée du désert épouvantable. Ils ont pris des 'coups' physiquement : ils ont des rhumatismes qui se développent, des problèmes dentaires...", a détaillé l'avocat, avant de nuancer "mais, ils sont heureux d'être dans leur pays". 

"Ce ne sont pas des fugitifs". Jean Reinhart a par ailleurs insisté sur le fait que les deux pilotes "ne sont pas des fugitifs". "Ce n'est pas une vraie justice. Quand vous avez une justice qui n'est pas une justice, il faut briser la justice. Quand il y a un ordre qui est illégal, il faut ne pas le respecter", a-t-il défendu.

Si l'avocat a été peu disert sur les moyens mobilisés pour l'exfiltration, il a toutefois démenti que l'eurodéputé Aymeric Chauprade, proche de Marine Le Pen, ait pu jouer un rôle dans l'exfiltration de Pascal Fauret et Bruno Odos, contrairement à ce que suppose Valeurs Actuelles. C'est en compagnie de cet homme politique ayant travaillé durant quatre ans en République Dominicaine que les deux pilotes ont été vus pour la dernière fois, avant de fuir le pays.


Ils sont "à disposition de la justice". Jean Reinhart a également affirmé que Pascal Fauret et Bruno Odos avaient voyagé sous leurs véritables identités : "Ils reviennent en France voir une juge, ils ne se cachent pas et sont à disposition de la justice". "Dès que la juge me dit 'je veux les voir', ils seront bien évidemment dans l'heure, ou les deux heures, dans le bureau du juge", a-t-il insisté.