Affaire Troadec : le beau-frère est passé aux aveux

  • A
  • A
Affaire Troadec : le beau-frère est passé aux aveux
Pascal, Brigitte, Sébastien et Charlotte Troadec ont disparu depuis le 16 février. @ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

Le beau frère de Pascal Troadec a reconnu dimanche devant les enquêteurs de la police judiciaire avoir tué les quatre membres de la famille avant de se débarrasser des corps.

Le mystère de la disparition de la famille Troadec est-il enfin levé ? Dimanche, le beau-frère de Pascal, le père de la famille Troadec, s'est livré à des aveux. Il a reconnu devant les enquêteurs de la police judiciaire avoir tué, le 16 février, les quatre membres de la famille, Pascal, Brigitte, Sébastien et Charlotte. Sa femme, la sœur de Pascal Troadec, en revanche, a nié toute implication. Pour l'heure, on ignore ce qu'il aurait fait des quatre victimes.

Un différend familial ? Selon le quotidien régional Presse-Océan, un différend familial lié à une histoire d'héritage pourrait avoir conduit le beau-frère à passer à l'acte. Le journal précise notamment que le beau-frère, Hubert, ou la sœur de Pascal Troadec, Lydie, aurait pu nourrir un ressentiment à son égard et soupçonnerait l’existence d'un lingot d'or conservé après le décès du père de Pascal. Un lingot qui n'a pas été retrouvé par les enquêteurs. 

Placés en garde à vue. Plus tôt dimanche, le beau-frère et la sœur avaient été placés en garde à vue à Brest après avoir déjà été entendus au début de l'enquête, il y a dix jours. Car des tensions existaient avec la famille Troadec et les enquêteurs ont rapidement soupçonné une histoire d'argent. Hubert et Lydie ont habité un temps à Plouguerneau, non loin de Brest. C'est dans ce secteur, dans la localité de Dirinon (Finistère) qu'ont été retrouvés des effets personnels des membres de la famille Troadec : mercredi un jean gris avec dans une poche, la carte bancaire, la carte vitale et une carte de fidélité de la fille, Charlotte, 18 ans ; le lendemain, deux livres de jeunesse ayant appartenu à Pascal Troadec, à 500 m de là.

Des traces d'ADN. Des traces d'ADN d'Hubert avaient été également découvertes dans la voiture du fils, retrouvée à Saint-Nazaire, à plus d'une soixantaine de kilomètres du domicile familial d'Orvault, au nord de Nantes, mais aussi dans la maison d'Orvault. Des empreintes du beau-frère ont été isolées sur un verre, dans la cuisine mais aussi et surtout, selon les informations d'Europe 1, des traces de sang lui appartenant ont été identifiées après de nouveaux prélèvements des experts de la police technique et scientifique.