Accident mortel sur les voies : 12.000 voyageurs bloqués en pleine nuit en TGV

  • A
  • A
Accident mortel sur les voies : 12.000 voyageurs bloqués en pleine nuit en TGV
En moyenne, ce retard survenu lundi soir sur une vingtaine de rames a été en moyenne de 4h30. Image d'illustration.@ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

À l'origine de ce retard, un TGV a percuté une personne dans l'Yonne lundi vers 17h, ce qui a provoqué des retards sur une vingtaine de rames.

Ils devaient arriver à destination lundi soir mais ont dû passer une parie de la nuit dans le train. Un TGV Ouigo, parti de la gare de Marseille-Saint-Charles dans les Bouches-du-Rhône, a en effet percuté une personne près d'Auxerre à 19h15. Un accident qui a entraîné un retard de plusieurs heures sur plusieurs rames, rapporte mardi Le Parisien

Probablement un suicide. C'est à Ligny-le-Châtel dans l'Yonne que le train a percuté une personne qui tentait apparemment de se suicider. Le TGV a été contraint de s'arrêter un peu plus loin, dans la gare de Vaumort, forçant ses 1.200 passagers à prendre leur mal en patience. 

4h30 de retard en moyenne. Mais l'accident a eu des conséquences sur une vingtaine de rames dans le sens Paris-province et dans le sens province-Paris, impactant le voyage de 10.000 à 12.000 usagers de la SNCF. Plusieurs trains ont en effet été contraints de s'arrêter, puis, d'emprunter d'autres voies, normalement destinées à des TER. Le TGV accidenté, lui, a pu repartir à 0h15. Mais sa gare d'arrivée a été modifiée : la gare de Lyon dans le 11e arrondissement de la capitale au lieu de la gare de Marne-la-Vallée-Chessy en Seine-et-Marne. En moyenne, les trains impliqués dans cet accident ont eu 4h30 de retard. 

Enquête ouverte. Lundi soir, une enquête était en cours. Un officier de police judiciaire s'est rendu à Ligny-le-Châtel afin de déterminer les circonstances de l'accident. Le corps de la personne percutée, lui, a été évacué vers 23h10.