Abdeslam "voulait se faire exploser au Stade de France" et a "fait machine arrière"

  • A
  • A
Abdeslam "voulait se faire exploser au Stade de France" et a "fait machine arrière"
François Molins@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Le procureur de la République de Paris François Molins a fait le point samedi sur les suites de l'arrestation de Salah Abdeslam, vendredi, à Molenbeek. 

Salah Abdeslam, suspect clé des attentats du 13 novembre arrêté vendredi à Bruxelles, a affirmé aux enquêteurs belges qu'il "voulait se faire exploser au stade de France" le soir des attentats, avant de faire "machine arrière", a déclaré samedi le procureur de Paris François Molins.

Que faisait-il dans le 18e ? "Ces premières déclarations, qu'il faut prendre avec précaution, laissent en suspens toute une série d'interrogations sur lesquelles Salah Abdeslam devra s'expliquer", a ajouté le procureur au cours d'une conférence de presse, évoquant notamment par la suite sa présence dans le 18e arrondissement de Paris. Le lendemain des attentats, un communiqué de revendication de Daech avait évoqué ce quartier comme une cible.