Motos débridées mais ABS obligatoire

  • A
  • A
Tout roule est une chronique de l'émission Le grand journal du soir - week-end
Partagez sur :

Chaque matin, Pierre de Vilno fait le point sur les dernières innovations automobiles.

Service automobile : l'aberration du code de la route pour les motards

C'est un coup dur porté aux motards mais aussi à l'industrie de la moto, en perte de vitesse.

Depuis le 1er janvier, toutes les motos neuves millésime 2016 sont vendues débridées. En effet, pendant 30 ans, la puissance maximum en France était de 100 chevaux, 106 dernièrement. Sur les modèles les plus puissants, cela pouvait aller jusqu'à une perte de puissance de 90, 100, 110 chevaux ce qui est fâcheux pour les amateurs de vitesse.
Au 1er janvier, donc, c'est terminé. Chez Ducati, Bmw, Kawasaki et les autres... Vous pourrez donc avoir de vrais bolides, à condition qu'ils respectent les normes de pollution européennes Euro4 et qu'ils aient le système de freinage ABS. Tout motard vous dira que l'abs c'est bien mais que ça ne marche pas comme sur une voiture, donc que cette disposition est "étrange" pour rester poli.

C'est là qu'il y a le revers de la médaille ?

Oui, car l'on se demandait si cette fin d'interdiction allait avoir un effet rétroactif. Autrement dit si cela va pouvoir s'appliquer aux motos produites avant le 1er janvier.
Et là, c'est pareil: deux conditions: normes euro4 et freinage Abs.
En octobre dernier, le ministère de l’Écologie et des transports devait publier un arrêté relatif à l'article R-311-1 du code de la route pour permettre aux motos d'avant 2016 de circuler à leur puissance nominale. Le problème, c'est que l'arrêté n'est toujours pas publié.

Quelle en est la conséquence ?

Il y a chez les concessionnaires des tas de motos en norme Euro3, pourtant équipées de l'Abs, qui ne trouvent donc pas preneur: une Kawasaki H2 développant 210 chevaux muselée à 100 chevaux n'intéressera personne..
C'est un sérieux frein à l'économie de la moto mais la France n'a pas d'intérêt là-dedans car les Français ne produisent pas ce genre de véhicule.

100 chevaux, n'est-ce déjà pas énorme ?

Clairement. Si vous voulez, les 30, 50 ou 100 chevaux de plus, c'est un quart de poignée. Il faut vraiment être un biker, un vrai motard pour apprécier mais l'enjeu c'est la valeur, à la revente, de la moto.

Si on passe outre la législation et que l'on se la débride tout seul ?

Alors s'il y a un vide juridique sur l'utilisation de votre propre moto, puisque les améliorations que vous pouvez y portez n'ont pas de "case" en préfecture, c'est donc impossible de changer la carte grise.
En revanche, si vous la revendez trafiquée ou si vous avez un accident, alors là ce sont des peines qui peuvent aller jusqu'à la prison.