Toulouse : la sacoche banane est de retour, relancée par deux étudiants

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Toulouse : la sacoche banane est de retour, relancée par deux étudiants

Certains auraient préféré ne plus revoir cet accessoire mythique des années 90. Reste que l’on pas trouvé mieux pour transporter ses clés, son portable et son portefeuille. Ils sont en sécurité devant soi, facilement accessibles, et on garde ses deux bras totalement libres.

Ronan et Jason, deux copains, étudiants à l’ESCP, n’ont pas encore 30 ans. Mais ils sont déjà nostalgiques des « années banane ». Car pour eux, un sac à dos c’est encombrant, et un sac à main, loin d’être pratique pour danser.

D'où leur idée, de rendre ses lettres de noblesse à la banane. Et de créer une marque, Bannann, consacrée exclusivement aux sacs banane.

Longtemps considérée comme ringarde, un signe distinctif des touristes, le sac banane redevient tendance. Les mannequins défilent avec sur les podiums. On voit de plus en plus de stars en porter. Désormais, on les appelle d’ailleurs des "sacs ceinture" pour faire plus chic.

Leurs avantages sont nombreux : Ils sont unisexes, affinent la silhouette en masquant les bourrelets, et mettent en valeur le déhanché des femmes. Quand elles dansent, on dirait Joséphine Baker (avec sa ceinture de bananes).

Mais nos étudiants ne s’intéressent pas aux « sacs ceintures ». Ils revendiquent la banane populaire. Chez eux, les prix commencent à 40€.

Ce qui ne les empêche pas d’avoir du style. Leurs modèles sont conçus par un cabinet branché à Toulouse en Haute-Garonne. Donc fini le nylon fluo qui a tant traumatisé. Place au beau tissu uni et doublé.

Une petite poche matelassée a même été ajoutée à l’intérieur pour protéger son portable. Enfin, comble du raffinement, la partie supérieure est aimantée pour y déposer ses écouteurs et éviter qu’ils s’emmêlent. De quoi nous réconcilier avec la banane ?