Morbihan : la saga Yves Rocher à La Gacilly

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Saga Yves Rocher : le précurseur du bio et de la vente à distance

Yves Rocher est un groupe familial discret, très innovant, fièrement installé à La Gacilly, entre Rennes et Vannes dans le Morbihan (56).

Les débuts ne sont pas très glamour. Tout commence en 1956 avec une crème pour soigner les varices et les hémorroïdes. Yves Rocher reprend un remède de grand-mère à base de plantes, qu’il va vendre par petites annonces dans les journaux de l’époque. C’est le premier à faire de la vente à distance.

Le succès est tel qu’il fait des jaloux. Les pharmaciens commencent à lui chercher des poux dans la tête. Et l’attaquent pour publicité mensongère. En 1959, Yves Rocher abdique et se reconvertit dans un domaine beaucoup moins réglementé : la cosmétique végétale… tout cela bien la mode du bio.

Néanmoins, la marque est aujourd’hui plus connue pour ses produits bon marché que ses qualités bio. Alors qu'elle cultive ses plantes en Bretagne, en agriculture biologique depuis 1997. Que ses usines étaient parmi les premières à obtenir des labels environnementaux. Eco recharges, abandon des sacs plastiques, Yves Rocher a souvent été précurseur en matière d’environnement. Mais il s’est laissé déborder par des jeunes beaucoup plus doués en marketing bio.

Malgré cela l’entreprise se porte bien. Elle reste un poids lourd du secteur avec plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 4.000 boutiques dans 88 pays. Un ensemble toujours dirigé par famille depuis le petit village de La Gacilly. Yves le fondateur a disparu en 2009, mais son fils Daniel a fondé Daniel Jouvence. Jacques s’occupe du développement durable. Et c’est le petit-fils, Bris, 34 ans, qui a été promu PDG. D’ailleurs on parle désormais le Groupe Rocher puisqu’il possède des marques comme Petit Bateau, Dr Pierre Ricaud ou Daniel Jouvance.