Marseille : un revêtement de sol qui génère de l’électricité à partir des pas

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Marseille : un revêtement de sol qui génère de l’électricité à partir des pas

Voilà une bonne raison de se déchainer en boîte de nuit : l’énergie laissée sur les dancefloors sera récupérée pour alimenter les spots et la sono du DJ.

L’idée ne pouvait venir que de l’une des villes les plus fêtarde de France : Marseille (Bouches-du-Rhône). Quatre étudiants de l’Université locale ont, en effet, conçu un revêtement de sol qui capte les mouvements de pas des danseurs et les convertit en électricité.

Il faut savoir qu'une boîte de nuit consomme 150 fois l’énergie d’un foyer moyen. Donc plus le DJ est bon, plus l’établissement économisera de l’électricité.

Un club néerlandais avait déjà conçu une piste de danse équipée de dalles sur ressorts capables de générer de l’électricité. C’était il y a huit ans, mais le concept ne s’est pas développé. La raison : quand on marche dessus, les dalles s’enfoncent. Ce qui n’est pas très confortable.

En plus, le dispositif reste cher et compliqué à installer, puisqu’il faut surélever le sol pour placer le mécanisme en dessous.

Celui des Marseillais, en revanche, repose sur une dalle fine et souple qui se déforme comme une moquette ou du lino. L’ensemble est donc plus simple à mettre en place avec un ressenti beaucoup plus naturel quand on marche dessus.

Qu’en est-il de l’efficacité énergétique ? Peut mieux faire ! Une centaine de rugbymen, amateurs de punk, qui feraient un Pogo sur le dancefloor, ne génèreraient que 30% des besoins d’une boîte de nuit.

Mais aujourd’hui, la technologie est au niveau du solaire il y a 20 ans. Elle a donc une belle marge de progression.

On imagine déjà des terrains de foot éclairés par les courses des joueurs. Des galeries marchandes, des trottoirs, des halls de gare… Partout où un grand nombre de personnes marchent, il sera bientôt possible de générer de l’électricité gratuite.

On suivra donc de près ces étudiants marseillais ainsi que leur projet "Les Pieds de Zoé"… une variante sur le terme "piézoélectricité", nom de la technologie qui transforme le mouvement en énergie.

Pour voir les vidéos, cliquez ici ou ici.

Pour plus d'informations, cliquez ici.