ManuFrance : un fleuron de l’industrie française qui pourrait renaître de ses cendres

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Ce matin, on parle d’une entreprise mythique qui pourrait renaître de ses cendres.

Cette entreprise c’est ManuFrance. Quand on évoque son nom, on pense évidemment à St Etienne, les verts, les poteaux carrés et Glasgow.

Mais ManuFrance, c’était surtout un fleuron de l’industrie française, créé en 1885. Le fameux Famas (le fusil des militaires), les vélos Hirondelle, le magazine Le Chasseur Français, tous ont été créés par ManuFrance.

Vous en parlez au passé, ça n’existe plus ManuFrance ?

Si, mais ce n’est plus que c’était. L’entreprise a commencé à péricliter juste après la finale perdue de 1976 : ils étaient 4.000 à l’époque, ils ne sont plus que six aujourd’hui.

Mais qu’à cela ne tienne, ils repartent à l’offensive. Nouvelle stratégie, nouveau site web, puisque tous ses produits sont désormais vendus sur internet.  Et pour se relancer, la marque aura dorénavant une double stratégie : les objets design et les produits Made in France, ce qui nous plait forcément.

Mais ça peut les relancer ?

La marque a une superbe cote d’amour. Plus de 130 ans d’histoire. Elle fait partie du patrimoine. Donc ce serait dommage qu’elle disparaisse.

Et puis le design et le Made in France, souvenez-vous, c’est la stratégie qui a relancé une autre vieille dame : la Camif. On en a parlé ici même. Donc on a envie d’y croire, ne serait-ce que pour voir les verts gagner la coupe d’Europe avec un maillot floqué MF.

C'était ManuFrance, qui se relance sur internet avec des produits design, du Made in St Etienne.