La Chapelle-Saint-Mesmin : le retour en force de Duralex

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Les célèbres verres de la cantine sont de retour ! Nostalgie ou regain d'intérêt pour une production locale de qualité ?

Un brin de nostalgie ce matin, avec le retour des verres Duralex qui n’ont jamais été aussi tendance.

Duralex, c'est les verres de la cantine. Vous vous souvenez ? Le petit numéro au fond… celui qui avait le plus grand était de corvée carafe d’eau. C’est une marque mythique, mais qui a failli complètement disparaître dans les années 2000. Elle a été rachetée, la gamme a été modernisée, mieux distribuée et aujourd’hui ses verres ont une côte extraordinaire dans les boutiques design et dans les restaurants en quête d’authenticité. Résultat, elle affiche une croissance à deux chiffres. Alors que la fabrication est restée à La Chapelle-Saint-Mesmin près d’Orléans.

C’est encore grâce à la mode du vintage, j’imagine ?

Un peu… Mais à une époque où tout est jetable, on semble aussi redécouvrir l’intérêt d’une vaisselle quasiment incassable. Vous savez pourquoi ils s’appellent Duralex ? C’est en référence à l’expression "Dura Lex, Sed Lex." "La loi est dure, mais c’est la loi." Leur verre trempé étant dur comme la loi. Pour mémoire, c’est Saint-Gobain qui a inventé le verre trempé : un processus où l’on refroidit le verre, très rapidement, pour le rendre beaucoup plus résistant. Au départ, c’était pour les pare-brises. Mais en 1945, il a l’idée d’appliquer la technique à la vaisselle. Et donc de créer Duralex.
 
Elle a été mesurée la résistance de leur verre ?

Oui. Ils font régulièrement des crash tests. Ils piochent des verres dans la production et les font tomber de 40 cm, dix fois de suite. S’il y en a un qui casse, c’est toute la série qui part au pilon. Et puis, vous l’avez peut-être remarqué, quand un verre Duralex se casse, il s’éparpille en mille morceaux arrondis. C’est plus compliqué à nettoyer, mais on a moins de risques de se couper. Et c’est aussi pour ça qu’ils ont été adoptés par les cantines.
 
Sécurité et résistance donc pour les verres Duralex. Dont les ventes repartent à la hausse. Du Made in Loiret...