Ile-de-France : épargner sans s’en rendre compte

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Ile-de-France : épargner sans s’en rendre compte

Une tirelire qui récupère automatiquement toutes les pièces jaunes pour nous aider à épargner, on y a tous pensé. Elle vient d’être mise au point par Fabien Keller, un étudiant en économie et finance de la faculté d’Assas à Paris. Le service s’appelle BirdyCent et il faut absolument payer par carte bancaire pour en bénéficier. Dès que l’on achète quelque chose, sur internet, dans un magasin ou par prélèvement sur sa carte, le montant est arrondi à l’euro supérieur. Et la différence envoyée dans cette fameuse tirelire.

Selon ses concepteurs, si l’on utilise beaucoup sa carte, il est possible d’épargner entre 120 et 150 € par an. Néanmoins, plusieurs études estiment que les Français réalisent autour de 150 transactions par carte bancaire chaque année. Avec un arrondi moyen de 50 centimes, cela reviendrait à une épargne annuelle de 75 €. Ce n’est pas si mal. Car pour gagner l’équivalent avec un livret A, depuis la baisse du taux à 0,75%, il faudrait disposer d’au moins 10.000 € sur son compte. On ne s’en rend pas compte, mais tous ces petits centimes finissent par chiffrer.

C’est en lisant un article sur le micro don et l’utilisation de l’arrondi pour aider les associations, que notre étudiant a eu l’idée d’adapter le principe à l’épargne personnelle. Afin de renvoyer l’ascenseur, les centimes cumulés pourront d’ailleurs être reversés à des associations, suite à un partenariat avec MicroDon.

Pour l’instant, le transfert des arrondis n’est pas automatisé. Il faut utiliser une application pour valider le prélèvement vers sa tirelire. Mais BirdyCent travaille avec des banques, pour s’intégrer directement aux cartes bancaires (Monabanq propose un système équivalent par exemple), ou sur les terminaux de paiement. Avantage, au moment d’acheter il suffira de décider, si oui ou non, on veut envoyer l’arrondi en épargne. Encore plus transparent, encore plus indolore pour ceux qui ont du mal à mettre de l’argent de côté.