Hérouville-Saint-Clair : l’agenda Oxford se rapproche du téléphone portable

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Demain, c’est la rentrée scolaire, l’occasion de s’acheter un nouvel agenda.

La nouveauté, c’est qu’après avoir démodé le cahier de textes, l’agenda se rapproche du téléphone portable.

On pourra y écrire "Interro écrite lundi 12 " et avoir un rappel sur son téléphone portable quelques jours avant. Autre exemple : si un camarade est absent, on lui envoie par SMS une copie de ses notes. Plus besoin de recopier ou de déchirer la page.

C’est ce que proposent les nouveaux agendas d’Oxford, la célèbre marque de cahiers. Des agendas normands puisqu’ils sont fabriqués à Hérouville-Saint-Clair.

Comment font-ils le lien entre l’agenda papier et le téléphone portable ?

D’abord, il faut une application spéciale gratuite. Ensuite, sur chaque page, ils ont imprimé des petits codes comme des codes-barres et quand on photographie la page avec l’appli, elle repère le code, redresse l’image et l’attribut au bon jour de la semaine pour faire un rappel par exemple.

On le rappelle : Oxford, est le leader européen de l’agenda et du cahier. Donc, pour lui, faire ce lien entre le manuscrit et le numérique devient stratégique. Car avec les tablettes, les ordinateurs et les téléphones portables, de plus en plus d’étudiants abandonnent les blocs-notes et les agendas en papier.

C’est étonnant Oxford, on n’imagine pas forcément qu’ils sont Français.

Pourtant, la marque est née en 1912 en Charente. Mais dans les années 80, elle est devenue normande après son rachat par Hamelin, une très ancienne papeterie française puisqu’elle a été créée en 1864. Ce serait même la toute première entreprise commerciale de la ville de Caen.

Pour voir les différentes photos des agendas, cliquez ici.

C'était les agendas Oxford qui se mettent à la page en communiquant avec les téléphones, du Made in Normandie.