Donnez une deuxième vie à vos objets

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Réparer votre appareil n'est pas si compliqué et permettrait de lutter contre le gaspillage.

Selon l’Ademe, un appareil sur deux est envoyé à la poubelle alors qu’il aurait pu être facilement réparé. Pas par négligence, simplement parce que faire appel à un réparateur professionnel revient souvent trop cher.    

Un jeune bricoleur parisien, en est persuadé : si on nous montre comment réparer nous-mêmes, nous jetterons moins. Alors pendant que certaines font des tutoriels vidéos pour apprendre à se maquiller, lui a créé une série de vidéos pour identifier l’origine des pannes, puis nous expliquer comment les réparer simplement. Le tout gratuit, évidemment. Succès immédiat : près de 3 millions de vidéos vues sur YouTube.    

Contrairement aux idées reçues, réparer sa machine à laver ou son aspirateur est à la portée de tous. Souvent, il suffit juste de nettoyer un peu ou de changer une pièce. Ce qui est rarement plus compliqué que de changer une ampoule. D’ailleurs, à Paris, ce sont des femmes, en majorité, qui consultent ses vidéos. Et selon leurs statistiques, les départements champions de la réparation sont : les Landes, la Corse et le Gers.    

L’entreprise s’appelle Spareka (http://www.spareka.fr/). Et c’est un bel exemple de pivot, de virage stratégique, pour une startup. Au départ, elle ne vendait que des pièces détachées. Et à partir du moment où elle a ajouté des tutoriels vidéos, son audience a décollé.    

A sa plus grande surprise, l’initiative est plutôt bien accueillie par les fabricants. On n’hésite plus à leur envoyer les pièces détachées. Ils sont également partenaires de nombreux professionnels de l’après-vente.    

Il faut dire que depuis quelques mois, l’obsolescence programmée est considérée comme un délit, passible de deux ans de prison et 300.000 € d’amende…