Des plaques d'égouts "Pont-à-Mousson" dans le monde entier

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

La fonderie de Pont-à-Mousson était pendant longtemps un leader mondial de la sidérurgie et a fusionné avec Saint-Gobain.

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Tous les jours, on marche sur des plaques d’égout sans trop faire attention... Mais si on regarde bien, on peut y voir une inscription qui fait la fierté d’une ville française. Oui, l’inscription PAM. On la retrouve sur la majorité des plaques d’égout en France et dans le monde entier. J’en ai même vu en pleine brousse à Madagascar. Ces trois lettres, PAM, signifient Pont-à-Mousson, le nom de la ville où elles sont fabriquées. Une petite ville de Lorraine à côté de Nancy.

Comment se fait-il qu’on retrouve leurs plaques dans le monde entier ?

Parce que la fonderie de Pont-à-Mousson était pendant longtemps un leader mondial de la sidérurgie. Elle exportait partout. C’est pour cela que l’on retrouve la marque Pont-à-Mousson sur des plaques d’égout et des tuyaux en fonte dans le monde entier. Dans les années 70, ils ont voulu changer de dimension, devenir un groupe international. Donc ils ont racheté Saint-Gobain. Et l’inscription sur les plaques est devenue Saint-Gobain PAM. PAM en référence à Pont-à-Mousson.

Attendez, c’est Pont-à-Mousson qui a racheté Saint-Gobain ?

On va dire qu’ils ont fusionné. En tout cas, Saint-Gobain était mal en point et c’est le patron de Pont-à-Mousson qui l’a totalement relancé. D’ailleurs, le pont du logo Saint-Gobain, c’est le pont de Pont-à-Mousson. Donc Saint-Gobain doit beaucoup à cette petite ville de Lorraine. C’est pour ça que l’on retrouve l’inscription PAM sur ses plaques d’égout. Du Made in Meurthe-et-Moselle.