Cosmétiques : une solution pour remplacer les tests sur animaux ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Une solution pour remplacer les tests sur animaux en cosmétique


Cette solution, on la doit à Celescreen, une toute jeune entreprise encore biberonnée chez son incubateur Agoranov dans le 6e arrondissement à Paris. 

Depuis 2013, les fabricants de cosmétiques n’ont plus le droit d’effectuer des tests sur les animaux. C’est la fameuse règlementation REACH. Mais depuis, dans le secteur, il n’y a quasiment plus d’innovation. L’industrie cosmétique se contente de reformuler des produits existants, sans paraben, sans phtalates, de changer les packagings. Mais elle ne crée plus de nouveaux principes actifs parce qu’elle ne sait plus vérifier leur toxicité pour l’homme. Celescreen, est le premier à avoir trouvé un moyen de continuer à effectuer ce type de tests, mais en utilisant des vers, considérés « non souffrants » donc respectant la nouvelle règlementation .Il s’agit du ver Caenorhabditis Elegans, très connu pour partager plus de 60% de son patrimoine génétique avec l’homme. Donc parfaitement capable de réagir quand un produit risque de nous empoisonner. Jusqu’ici, ceux qui travaillaient avec des vers, peinaient à leur faire assimiler 5% des molécules du marché, ce qui est largement insuffisant pour des tests. Mais avec la technique de Celescreen, 100% des produits peuvent désormais être absorbés. 

La découverte a évidemment été brevetée. Les plus grandes marques de cosmétiques frappent déjà à la porte. Donc si demain on annonce une nouvelle crème révolutionnaire, ce sera peut-être grâce à une technologie française Made in Paris.