Bourgogne : des voitures allégées à base de chanvre

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Un usage inattendu du chanvre, plante de la famille du Cannabis : un matériau qui rend nos voitures recyclables et beaucoup plus légères.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais les portières de la Peugeot 308et le tableau de bord de l’Alfa Romeo Guilia, sont fabriquées dans un matériau à base de chanvre.
Un matériau unique au monde, français, développé par la société Automotive Performance Materials à Fontaine-lès-Dijon en Bourgogne.
Ce matériau, le monde entier nous l’envie parce qu’il rend les plastiques 25% plus légers que lorsqu’on utilise de la fibre de verre. Or, plus léger pour une voiture, ça veut dire plus de performance et moins de consommation de carburant.

Comment ont-ils eu l’idée d’utiliser du chanvre pour alléger le plastique ?

Il faut savoir que la France est depuis longtemps le premier producteur européen de chanvre industriel. Pas celui qui se fume mais celui que l’on utilise pour ses fibres, pour faire des cordages ou des isolants par exemple. La filière, qui a beaucoup souffert avec l’arrivée des fibres synthétiques, a donc cherché de nouveaux débouchés.
C’est grâce au travail conjoint des agriculteurs et des industriels de l’automobile qu’a été développé ce nouveau matériau. Tout n’a pas été simple puisque la mise au point a mis une dizaine d’années. Aujourd’hui, ça cartonne puisque Renault vient d’annoncer qu’il va, lui aussi, l’utiliser sur sa nouvelle Mégane.

Le chanvre, c’est des fibres végétales. Ça veut dire que le matériau est biodégradable ?

Malheureusement non. Il utilise encore des résidus de plastiques, donc il n’est pas biodégradable. En revanche, les pièces, elles, sont totalement recyclables contrairement à celles en fibre de verre.
Puis la société vient de lancer un nouveau matériau, 100% biosourcé lui, donc sans la moindre trace de pétrole, cette fois à base de tapioca et de canne à sucre.
C’est assez inattendu de voir l’agriculture associée à l’industrie automobile. En tout cas, ça marche et la France donne l’exemple.

C’était la société APM (Automotive Performance Materials) et ses plastiques à base de chanvre et de canne à sucre, du Made in Bourgogne.